/sports/ski
Navigation

Alex Harvey termine sa saison avec une médaille d’argent

Le Québécois Alex Harvey n’a été devancé que par le Russe Alexander Bolshunov, terminant 47,1 secondes derrière le médaillé d’or. Le Suisse Dario Cologna a complété le podium.
Photo AFP Le Québécois Alex Harvey n’a été devancé que par le Russe Alexander Bolshunov, terminant 47,1 secondes derrière le médaillé d’or. Le Suisse Dario Cologna a complété le podium.

Coup d'oeil sur cet article

Alex Harvey a brillamment terminé sa saison de Coupe du monde de ski de fond alors qu’il a fini deuxième au 15 kilomètres style libre en départ poursuite à la finale du circuit, dimanche, à Falun, en Suède.

Il était le 18e à s’élancer en piste avec un retard de 1 minute 16 secondes sur le premier, le Russe Alexander Bolshunov, Harvey a effectué une spectaculaire remontée pour devancer le Suisse Dario Cologna au sprint pour la deuxième place.

«C’était même un peu surprenant. Les dernières semaines, j’étais vraiment fatigué et je ne me sentais pas super bien, mais aujourd’hui (dimanche), on dirait que j’ai réussi à aller trouver quelque chose de spécial pour terminer la saison, donc c’est vraiment l’fun pour toute l’équipe», a dit d’entrée de jeu Harvey.

Les efforts de Harvey dans les premiers kilomètres de la course ont été payants, car il a pu faire la jonction avec le premier peloton à la mi-course.

«Je me suis essayé et quand j’ai vu que les jambes répondaient bien, c’est là que j’ai pris beaucoup de confiance. Après ça, j’ai vu que j’avais de très bons skis et je l’ai joué très tactique jusqu’à la fin», a raconté Harvey.

«Une fois que j’ai rejoint le groupe, il fallait que je récupère parce que c’était un effort assez intense qu’il a fallu que je fasse pour rejoindre ce groupe-là, mais le rythme n’était pas trop élevé en avant, donc j’ai pu récupérer et ç’a joué en ma faveur. Après, il fallait juste que je sois bien positionné vers l’avant du groupe, dans les trois ou quatre premiers, pour être capable de courir une éventuelle attaque et c’est ça qui est arrivé dans le dernier tour sur la montée de la mort, qui est une des montées les plus difficiles du circuit.»

«C’est là que les deux Norvégiens ont attaqué et que nous nous sommes un peu séparés du groupe, entre autres des Russes qui étaient avec nous. Ensuite de ça, c’était juste de me positionner vers l’avant du groupe, mais pas être le premier pour ne pas donner d’aspirations aux autres derrière moi. Avec les skis que j’avais et en étant deuxième ou troisième à ce moment-là, j’ai pu dépasser dans la dernière descente. Au niveau tactique, c’était vraiment parfait aujourd’hui(dimanche)», a-t-il poursuivi.

Harvey conclut donc ce mini-tour au deuxième rang, soit le même classement qu’il avait obtenu l’an dernier à Québec.

Au classement final de la Coupe du monde, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges pointe au quatrième rang avec quatre podiums : deux médailles d’argent et deux médailles de bronze, dont une au classement cumulatif du Tour de ski.