/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Arrêtez de tripoter Nico!

Coup d'oeil sur cet article

Jeudi dernier, j’étais à la première de Saturday Night Fever. Spectacle enlevé, décors ingénieux, chanteurs talentueux, danseurs épatants : j’ai adoré ma soirée.

Mais une scène m’a profondément intriguée.

Nico Archambault, qui joue Tony Manero, est seul dans sa chambre et il se met en bobettes. La réaction dans la salle, toi ! Des cris, des hurlements, des sifflements, des applaudissements... du public féminin. Euh, excusez-moi, mais si une fille se mettait en petite tenue sur une scène, ceux qui la sifflent se feraient traiter de vieux machos ou de mononcles débiles arriérés (comme dirait Louis-Jean Cormier). Mais c’est correct quand des filles se comportent en matantes en rut surexcitées ?

Sois beau et tais-toi

Nico a un corps de dieu grec, des abdos découpés comme des tablettes de chocolat, pas une once de graisse, bref du bonbon pour les yeux. Les filles se payent la traite en regardant cet éphèbe se dévêtir devant leurs yeux. Mais je me questionne sur ce « deux poids, deux mesures ».

Après #metoo et #timesup, il me semble qu’on avait établi que tout le monde devait se garder une petite gêne en termes d’intimidation sexuelle. Ah oui, c’est vrai, j’oubliais, ça s’applique uniquement aux hommes. Les femmes, elles, peuvent continuer de hurler comme des déchaînées et traiter un gars comme un objet sexuel.

Rappelez-vous, en septembre 2017, quand Nico Archambault avait été obligé d’écrire ceci sur Facebook : « Cher public de Saturday Night Fever – Le spectacle, faut qu’on se parle. J’aime ça vous rencontrer. Et ça me fait plaisir de la prendre votre photo. Mais ça ne vous donne pas le droit de me tripoter à volonté, là où vous voulez. C’est un spectacle musical, pas un bar open, ni le 281. Et non, ça ne justifie pas votre comportement de me répéter (en criant) que “c’est ça être une vedette”. »

Avez-vous déjà vu des femmes dans un bar de danseurs nus ? Pas toutes des Simone de Beauvoir ou des sœur Angèle, disons.

Pourquoi quand un homme siffle une femme en lui criant : « Sexy lady », c’est un porc qui mérite d’être « balancé », mais quand une femme siffle Nico Archambault en lui criant : « Enlève ton slip » c’est juste correct parce qu’elle se défoule ?

Soit siffler un artiste en petite tenue c’est dégradant, soit c’est un hommage. Mais alors, dites-le clairement et appliquez à Minou les mêmes jugements que vous réservez à Pitou.

I kissed a girl

En parlant de « deux poids, deux mesures » on en a eu un bel exemple à l’émission American Idol quand la juge (et chanteuse) Katy Perry a embrassé de force, sur la bouche, un participant de 19 ans qui a été pris de court, car il n’avait jamais embrassé une fille et souhaitait que sa « première fois » soit avec « quelqu’un de spécial ».

Maintenant, imaginez qu’un homme de 33 ans ait embrassé de force une fille de 19 ans, à la télé, et ait levé les bras en l’air en signe de victoire après, pensez-vous qu’il aurait encore un emploi à la télé aujourd’hui ? Les féministes auraient eu sa peau, non ?

Mais quand c’est un gars, il n’a pas droit à une campagne #luiaussi ?