/entertainment
Navigation

Des airs d'adieux pour Rod Stewart au Centre Bell

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Même s’il a dit qu’il ne ferait jamais de tournée d’adieu avant de prendre sa retraite, Rod Stewart a présenté, mardi soir, au Centre Bell, un spectacle qui avait tous les ingrédients d’un dernier tour de piste. En près de deux heures, il a revisité ses plus grands succès pour le plus grand plaisir des 12 283 spectateurs présents.

Sur une scène tapissée de damier noir et blanc, entouré de huit musiciens et six choristes, Rod Stewart a débarqué en veston à paillettes, alors que tous les spectateurs n’avaient pas encore pris place.

Visiblement en forme, on sent que le chanteur se ménage dans ses déplacements, mais sa voix semble toujours bien présente, même s’il ne la pousse plus autant qu’avant. À plusieurs reprises, il a d’ailleurs dû reprendre le début d’une chanson, en raison de démangeaisons dans la gorge.

Pour bien commencer la soirée, le chanteur anglais a fait un retour aux sources avec l’enchaînement de plusieurs succès des années 80 comme Soul Finger, Infatuation, Young Turks, Having a Party ou encore Some Guys Have All the Luck. Tout le parterre était debout et ondulait du bassin.

Sur Tonight’s the Night (Gonna Be Allright), c’est le public qui a chanté le refrain à sa place, avant qu’il ne reprenne une chanson de son dernier album, aux forts accents écossais, suivi notamment de Forever Young et Baby Jane.

En arrière des musiciens, une dizaine d’écrans géants de différentes tailles projettent des animations, des photos d’archives, des projections psychédéliques et de gros plans de la star ou de ses musiciens. On a même pu voir une partie de la cérémonie durant laquelle le chanteur avait été anobli par le prince William. Beau clin d’œil!

Avec ses musiciens et choristes, le chanteur s’est alors installé sur des chaises placées à l’avant de la scène pour un segment acoustique chaleureux durant lequel il a offert The First Cut Is the Deepest, People Get Ready, You’re on My Heart et Have I Told You Lately.

À plusieurs reprises durant la soirée, le public n’a pu s’empêcher de reprendre en chœur les refrains, Rod Stewart leur laissant toute la place, les yeux brillants de plaisir et de satisfaction.

Le dernier segment du spectacle a été comme une autoroute de succès qui se sont enchainés à toute allure, alors qu’il envoyait des ballons de soccer dans le public. Ont défilé Proud Mary, magnifiquement interprétée par une de ses choristes, Stay With Me ou encore Maggie May, sans oublier Da Ya Think I’m Sexy? qu’il a joué en rappel.

Malgré ses 73 ans, Rod Stewart a prouvé qu’il n’était pas encore au bord de la retraite, bien au contraire.