/24m/urbanlife
Navigation

Le «plogging», une course aux déchets qui débarque à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Deux Montréalaises ont décidé d’organiser la première course à déchets dans la métropole qui se déroulera le 22 avril prochain à l'occasion de la Journée de la terre.

Tout droit venu de Suède, ce concept nommé «plogging» est une nouvelle activité physique qui permet aux citoyens de récolter des ordures durant leur jogging.

Bouteilles en plastique, cigarettes, emballages, gobelets de café et même des tampons, voilà les déchets qu’Annie Éthier et Eva Franc ont l’habitude de ramasser sur leur passage au quotidien.

Occasion idéale

Après avoir pris connaissance sur les réseaux sociaux en janvier dernier du «plogging», une combinaison des mots «jogging» et «plocka upp» qui signifie «ramasser» en suédois, elles ont sauté sur l’occasion pour créer la première course aux déchets sur l’île de Montréal. Une centaine de personnes y sont attendues.

«J’étais en France il y a quelques mois et c’était déjà très populaire là-bas, a raconté Mme Franc. Avec le printemps qui vient d’arriver à Montréal, la neige qui fond, les gens qui recommencent à courir dehors et toutes les ordures qui refont surface, c’était l’occasion à ne pas manquer.»

Déresponsabilisation

Même s’il salue l’initiative des deux citoyennes, le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) rappelle que l'on devrait davantage responsabiliser les compagnies privées qui créent une partie de cette pollution.

«50 % des déchets que l’on retrouve à Montréal sont des bouteilles d’eau et des gobelets de café. Il est peut-être temps qu’on sonne une cloche et qu’on oblige ces compagnies privées à prendre des responsabilités pour éviter que leurs déchets se ramassent partout», a affirmé Karel Ménard, directeur général du FCQGED.

13 millions de tonnes de déchets sont produites annuellement au Québec, soit l’équivalent de deux tonnes par habitant. Dans la métropole, chaque Montréalais produit annuellement 249 kilos d’ordures qui se retrouvent au dépotoir.