/travel/destinations
Navigation

8 choses à faire à Londres

Coup d'oeil sur cet article

Londres bouillonne d’activités pour les touristes avec une palette impressionnante d’attraits tant liés à l’histoire et à la culture qu’à la royauté. À preuve, quelque 17 millions de voyageurs ont envahi la capitale du Royaume-Uni l’an dernier, en faisant l’une des villes les plus visitées au monde. Pour une expérience des plus complètes, prenez le temps d’aller au-delà des sites classiques et plongez dans le quotidien et les traditions des Londoniens.

Faire incursion dans la vie de monarque

Le Palais de Buckingham
Photo courtoisie David Iliff
Le Palais de Buckingham

Le Palais de Buckingham est la résidence royale londonienne de la Reine Élizabeth­­ II. Dix-neuf pièces de l’édifice au somptueux décor peuvent être contemplées lors de visites ouvertes au public. Le prix d’entrée, fixé à près de 45 $ par adulte, laissera peut-être un grand trou dans votre budget. Si tel est le cas, vous pouvez vous contenter de regarder sans frais le changement de la garde.

Faire une visite au musée

Faire une visite au musée.
Photo courtoisie Pawel Libera
Faire une visite au musée.

Si vous êtes un amateur d’art et d’histoire, vous serez servi à souhait à Londres avec une kyrielle de musées. Pour un, le British Museum abrite pas moins de huit millions d’objets et artéfacts, ce qui incite à se joindre à une visite guidée, certaines étant gratuites, tout comme le coût d’entrée. Parmi les autres musées d’intérêt, notons le Tate Modern et celui d’histoire naturelle.

Faire la route des Beatles

Faire la route des Beatles.
Photo courtoisie Jadrino Huot
Faire la route des Beatles.

Même s’ils ont pris racine à Liverpool, les Beatles ont laissé beaucoup de traces notoires à Londres. La plus courue est certes le passage de piétons d’Abbey Road qui sert de toile de fond à la couverture de l’album du même nom. Juste en face, au numéro 3, se trouve le studio où la majorité des disques du Fab Four ont été enregistrés.

Faire un retour au temps de Shakespeare

Le Shakespeare’s Globe Theatre met en scène des pièces du célèbre écrivain anglais William Shakespeare. Il est une reconstitution de l’édifice original bâti en 1599 à proximité de la construction actuelle, si ce n’est qu’il ne compte que 1500 places, soit la moitié du nombre à l’époque. Si vous préférez des œuvres plus récentes, le quartier West End, qui compte plusieurs salles de spectacle, demeure la destination de choix.

Faire la pause d’après-midi pour un thé

Faire la pause d’après-midi pour un thé.
Photo courtoisie The Ritz London
Faire la pause d’après-midi pour un thé.

Le thé fait partie des traditions anglaises depuis le XVIIIe siècle, chaque citoyen en consommant en moyenne 1,9 kg par année. Pour goûter à fond à ce rituel, rendez-vous à l’hôtel The Ritz qui sert la boisson chaude depuis 1906. L’établissement de luxe est d’ailleurs le seul au Royaume-Uni à avoir un « sommelier du thé » certifié. Soyez avisé du prix qui s’élève à plus de... 100 $ !

Faire le fanatique de foot

Londres compte plus d’une douzaine de clubs de football professionnels, dont cinq évoluent dans la division la plus forte, la Premier League, avec des noms aussi prestigieux qu’Arsenal, Chelsea et Tottenham. Si vous réussissez à mettre la main sur des billets, l’ambiance dans les gradins est carrément électrisante. Les matchs sont habituellement disputés les samedis et dimanches après-midi d’août à mai.

Faire un tour de bus à deux étages

Faire un tour de bus à deux étages.
Photo courtoisie Pawel Libera
Faire un tour de bus à deux étages.

Les bus rouges à deux étages sont devenus des symboles de Londres. Depuis 2005, les véhicules se sont cependant modernisés et arrondis, renonçant à un peu de cachet au passage. Il reste tout de même plus de 1200 vieux AEC Routemaster en fonction, la plupart étant utilisés par des agences de tourisme pour des visites guidées de la ville ou sur un circuit patrimonial.

Faire l’ascension du géant de verre

The Shard
Photo courtoisie Pawel Libera
The Shard

Le gratte-ciel The Shard est le plus haut édifice de l’Union européenne avec ses 95 étages, portant sa cime à 306 mètres. Deux plateformes d’observation sont accessibles au public : l’une, intérieure, au 68e étage et l’autre, partiellement extérieure, au 72e étage, toutes deux offrant des vues panoramiques de la capitale. Encore une fois, tenez bien votre portefeuille, car le prix du billet s’élève à plus de 55 $ !