/weekend
Navigation

La révélation de District 31

PORTRAIT-CHARLOTTE-LEGAULT
Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Coup d'oeil sur cet article

La révélation de District 31, c’est elle. Charlotte Legault, alias Nadia, alias Amélie Bérubé, alias Miss BBQ. Chaque soir, elle intrigue 1 500 000 téléspectateurs en déstabilisant les protagonistes du feuilleton policier de Luc Dionne. Depuis septembre, son personnage d’escorte occupe une place tellement centrale qu’on peine à croire qu’au départ, son nom devait apparaître au générique d’un seul épisode.

L’aventure District 31 est arrivée à point nommé pour Charlotte Legault. En entrevue au Journal, la comédienne révèle qu’elle songeait à retourner aux études et à réorienter sa carrière quand son téléphone a sonné en juillet 2016.

« Ça faisait des mois et des mois qu’on ne m’appelait plus en audition. Je pensais que c’était terminé pour moi », déclare-t-elle.

Bien qu’on lui ait décrit Nadia de façon plutôt sommaire (« 20-24 ans, danseuse poteau, ordinaire »), Charlotte Legault a tout de suite aimé son personnage. « Au premier épisode, on voyait qu’elle avait beaucoup d’humour et d’esprit. C’est ce qui m’a allumée. Elle a peut-être l’air cheap, mais elle est vraiment intelligente­­. »

Fait à mentionner, Charlotte Legault a hérité du rôle de Nadia sans passer d’audition. Pour une actrice qui affirme avoir auditionné « 470 fois au cours des 10 dernières années » (elle mène également une carrière au Canada anglais), décrocher un contrat aussi facilement relevait presque du miracle.

La performance

En personne, Charlotte Legault ne ressemble pas beaucoup à Nadia/Amélie dans District 31. Même crinière blonde, même silhouette et même regard pétillant, mais énergie et look complètement différents. Alors que l’énigmatique Miss BBQ dégage un charme d’ado rebelle, Charlotte a tout d’une première de classe.

Originaire de Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal, la jeune femme a pratiqué la gymnastique artistique au niveau national pendant des années. Elle était tellement déterminée à participer aux Jeux olympiques de Pékin de 2008 qu’au primaire, elle a suivi des cours de mandarin pendant deux ans. Elle a toutefois abandonné son rêve à 14 ans, faute d’avoir les capacités physiques nécessaires.

« Ça a été une période difficile, confie l’éternelle compétitrice. Parce que ma vie, c’était gym, gym, gym. Le soir, les week-ends, c’était gym, gym, gym. J’étais déboussolée quand tout cela s’est arrêté. »

Un nouveau tournant

Voyant que leur fille avait perdu ses repères, les parents de Charlotte l’ont ensuite inscrite à un cours de danse intensive au secondaire. Ils l’ont également encouragée à explorer le jeu, chose qu’elle avait toujours voulu faire. C’est ainsi qu’entre deux cours d’interprétation, le bourreau de travail a réussi à obtenir quelques petits rôles muets.

« Ça m’a fait réaliser qu’après la gymnastique, il pouvait y avoir quelque chose d’autre. Tout n’était pas perdu. »

Le parcours de Charlotte a connu un nouveau tournant à 16 ans, quand elle a décroché le rôle principal de Derrière moi, un film indépendant réalisé par Rafaël Ouellet (Nouvelle adresse, Gurov et Anna).

« Je n’ai jamais auditionné pour lui depuis, mais je vais toujours lui être reconnaissante­­­, parce qu’il a été le premier qui a cru en moi. »

Partenaires généreux

Après être apparu dans huit épisodes de District 31 en 2016-2017, le personnage de Nadia a pris du galon cette année, permettant à Charlotte Legault d’assouvir sa passion du jeu.

La principale intéressée ne tarit pas d’éloges pour ses partenaires de scène, particulièrement Luc Picard (Jeff Morin) et Patrick Labbé (Laurent Cloutier), qu’elle décrit comme des acteurs extrêmement généreux et bienveillants.

« J’ai beaucoup appris avec Luc. Il est dans la douceur et dans l’écoute. Il a changé ma façon de jouer. »

« Patrick Labbé, c’est une bombe. Il ne fait jamais les choses à moitié. Il donne toujours son 200 %. Il aime faire réagir les gens. Je l’admire beaucoup, parce qu’il est très conscient des personnes qui l’entourent. Il m’a aidée à devenir une meilleure actrice. Quand il a vu que j’avais une drive, il m’a poussée, il m’a challengée... Il m’a aidée à amener mon personnage plus loin. »

« Ça bouge beaucoup »

Charlotte Legault se montre beaucoup plus évasive quand vient le temps de parler des rebondissements qui attendent les fervents du feuilleton au cours des deux prochaines semaines. Impossible de savoir si l’auteur Luc Dionne a prévu une finale de saison à tout casser comme celle du printemps dernier, quand Nadine (Magalie Lépine-Blondeau) s’est fait surprendre par Kevin (Alexandre Goyette).

« Tout ce que je peux dire, c’est que ça bouge beaucoup. Tout déboule à une vitesse incroyable. Le meilleur conseil que je peux donner aux gens, c’est de s’abandonner. Laissez-vous emporter par toutes les histoires. N’essayez pas d’élaborer des théories. Ça ne sert à rien. Parce que si vous allez à droite, Luc va vous emmener à gauche. »


► ICI Radio-Canada Télé présente District 31 du lundi au jeudi à 19 h.