/entertainment/shows
Navigation

La musique des Colocs revisitée

Jean-Phi Goncalves plonge dans l’œuvre de Dédé pour le spectacle du Cirque du Soleil

Jean-Phi Goncalves a travaillé sur les quatre spectacles du Cirque du Soleil présentés à Trois-Rivières, avec les hommages à Beau Dommage, Robert Charlebois, Luc Plamondon et Les Colocs.
Photo Pierre-Paul Poulin Jean-Phi Goncalves a travaillé sur les quatre spectacles du Cirque du Soleil présentés à Trois-Rivières, avec les hommages à Beau Dommage, Robert Charlebois, Luc Plamondon et Les Colocs.

Coup d'oeil sur cet article

Comment peut-on réinventer la musique des Colocs sans la dénaturer ? C’est le défi que doit relever le directeur musical Jean-Phi Goncalves avec le nouveau spectacle du Cirque du Soleil en hommage aux Colocs. Le Journal a rencontré le musicien dans son studio à moins de quatre mois de la présentation de Juste une p’tite nuite.

Depuis déjà sept ans, Jean-Phi Goncalves travaille à son studio du Plateau Mont-Royal, XS Music, qu’il a ouvert en compagnie d’Alex McMahon (Daniel Bélanger, Yann Perreau). Très occupé ces dernières années, Goncalves qui était dans le duo Beast, a notamment travaillé sur les albums d’Ariane Moffatt et de Diane Dufresne, en plus de faire la musique pour les séries Hubert et Fanny et Big Little Lies.

Pour une quatrième année consécutive, le Cirque du Soleil, et sa branche événementielle 45 Degrees, l’a aussi mandaté pour concevoir la musique de ses spectacles-hommages, présentés chaque été à Trois-Rivières. Après Beau Dommage, Robert Charlebois et Luc Plamondon, Goncalves s’attaque cette fois-ci à l’œuvre des Colocs.

« Le but n’est pas d’être dans la nostalgie, dit-il, assis dans son studio. Il faut créer quelque chose de nouveau à partir de cet univers-là des Colocs. Ce n’est pas quelque chose d’historique, ce n’est pas une biographie des Colocs. C’est libre à l’interprétation. »

En janvier dernier, Jean-Phi Goncalves a eu accès aux pistes originales des Colocs. En compagnie du metteur en scène Jean-Guy Legault, qui était aussi là pour les trois spectacles-hommages précédents, il a établi une liste des 13 pièces du groupe qui se retrouveront dans le spectacle d’une durée 75 minutes.

L’affiche du spectacle Juste une p’tite nuite.
Photo courtoisie
L’affiche du spectacle Juste une p’tite nuite.

 

Version poétique

Lors de notre passage, le directeur musical nous a fait écouter sa nouvelle version pour l’un des grands succès des Colocs, Tassez-vous de d’là. La chanson sera jouée lors d’un numéro de main à main exécuté par deux acrobates masculins.

« À l’origine, c’est une chanson reggae un peu monochrome, remarque Jean-Phi Goncalves. Comme le numéro acrobatique associé à cette chanson est plutôt poétique, il fallait aller chercher la poésie dans la toune. Le défi était de voir comment on peut étirer l’élastique de la chanson sans la dénaturer, en restant respectueux de l’œuvre originale. »

On se retrouve ainsi avec une pièce déconstruite, qui comprend de l’écho et des voix à l’avant-plan. Même si elle est grandement réarrangée, Tassez-vous de d’là est rapidement reconnaissable et ne déstabilisera pas les amateurs du groupe.

« Le fait qu’on ait entendu cette chanson-là très souvent rendait le travail plus délicat, admet Jean-Phi Goncalves. Je ne voulais pas briser quelque chose qui est presque du patrimoine ! » La carrière des Colocs a été marquée à la fois par une période plutôt festive et une fin très tragique, avec la mort de Dédé Fortin. Le spectacle Juste une p’tite nuite reflétera-t-il ces deux volets ?

« On va être dans le contraste, répond le directeur musical. Il va y avoir les deux, parfois en même temps. C’était ça, la musique des Colocs. On ne va pas faire fi de l’aspect plus triste du groupe. Il va exister. Mais ça reste un show festif, en général. Le but est de passer un beau moment d’émotion. »


Le Cirque du Soleil présentera son spectacle-hommage aux Colocs, Juste une p’tite nuite, du 18 juillet au 18 août, à l’amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières. Pour les détails : cirquedusoleil.com.