/en5minutes
Navigation

Essuie-mains vs. sèche-mains: qui gagne?

Quel est le moyen le plus hygiénique de se sécher les mains?

Quel est votre choix?
magraphics - stock.adobe.com Quel est votre choix?

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle étude soutient que les sèche-mains électriques sont des bombes bactériologiques. Or, ils seraient aussi plus écolo que les bon vieux essuie-mains en papier. Quel moyen utiliser pour sécher ses mains?

Se laver les mains est le meilleur moyen d’éviter de tomber malade, n’est-ce pas? Voici qui est connu, testé, approuvé. Mais que faire si les méthodes pour se sécher les mains défont tout ce beau travail?

PANIQUE

Une fois de temps en temps, différents médias partent sur une balloune concernant les sèche-mains électriques et la propagation des germes et des bactéries.

Ces préoccupations ne sont pas sans fondements.

En 2015, une étude a conclu que les pathogènes se propagent jusqu’à 1300 plus avec un sèche-mains avec un jet puissant (de type Dyson) qu’avec des essuie-mains. Inutile de mentionner que la réaction a été la panique généralisée.

En effet, il faut éviter de se toucher la face avec des mains pleines de méchants germes.

Une nouvelle étude vient de déterminer que plein (trop) de colonies de bactéries poussent dans des boîtes de Petri (avec de la gélatine dedans) exposée à deux minutes à l’air chaud de sèche-mains électriques. Puisque ce sont habituellement nos mains qui sont à la place des boîtes de Petri, ça veut dire qu’il y a plein de colonies de bactéries qui poussent sur nos mains.

Encore une fois: panique.

Une représentation extrêmement réaliste du monde à l'annonce des conclusions de cette étude.

Et il y a d’autres études qui vont dans ce sens. Mais faut-il vraiment paniquer à ce point?

Le diable est dans les détails

Il faut voir comment ces études sont conduites avant de commencer à capoter raide. L’étude de 2015 s’effectuait avec des mains (gantées) trempées dans une solution remplie de bactéries MS2 (un virus inoffensif pour l’humain, heureusement, mais qui est facile à détecter).

Les chercheurs ont demandé à ces volontaires aux gants infectés de se sécher les mains avec des essuie-mains, un sèche-mains conventionnel et un sèche-mains avec jet. En d'autres mots, c’est comme si les volontaires s'étaient éternués dans les mains et les avait tout de suite séchées, sans s’être lavés les mains! À quoi ça sert?

Pour l’étude récente, les sèche-mains étaient situés dans des toilettes d’un centre de recherche universitaire en santé. Autant dire qu’il s’agit d’un endroit dans lequel les bactéries et virus se promènent allègrement un peu partout. C’est donc normal qu’il y ait des colonies de bactéries qui poussent dans un environnement propice. En fait, lorsque l’air ambiant de la salle de bains a été testé, un nombre similaire de colonies a poussé dans les boîtes de Petri.

Est-ce que ça veut dire que les sèche-mains électriques sont aussi hygiéniques que les essuie-mains?

Pas mal, ouais.

Mais il y a un mais

Les essuie-mains sont aussi hygiéniques (et beaucoup plus écolo - sujet d’un article prochain) que les papiers essuie-mains, tant qu’ils sont dans un endroit où les bactéries, germes et virus ne pullulent pas (donc pas dans un centre de recherche de santé, pas dans un hôpital ou une clinique, et, de grâce, pas dans une garderie!).

Aussi, c’est efficace à condition de se laver les mains. C’est le savon qui déloge les pathogènes des mains, pas le séchage des mains. Donc allez-y fort sur le savon et frottez ces paluches!

En somme: question hygiène, c’est ex-aequo dans la bataille essuie-mains vs. sèche-mains. C'est plate, mais c'est de même.


En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.