/world/opinion/columnists
Navigation

Propagande et guerre en Syrie

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump a réagi très fortement devant les nouvelles images de civils gazés en provenance de la Syrie.

Il a même indiqué que la Syrie et la Russie paieraient le prix de cette attaque. En représailles, Israël a attaqué une base syrienne. Cependant, cette attaque au gaz ne répond à aucune logique militaire ou politique. Si l’on cherche à qui le crime profite pour trouver le coupable, on n’aboutit ni à la Russie, ni au gouvernement de Bashar al-Assad, mais aux islamistes et à leurs alliés.

1. Pourquoi cette nouvelle attaque au gaz toxique en Syrie est-elle suspecte ?

Aucune preuve ne montre que l’attaque provient de Bashar al-Assad. C’est que personne n’a accès à cette zone de la ville de Douma qui est contrôlée par des forces islamistes. Mais surtout, aucun motif ne justifie une telle attaque de la part de l’armée syrienne.

Elle ne sert à rien militairement. Elle est dévastatrice pour l’image du régime syrien. Elle pourrait justifier de nouvelles sanctions contre la Syrie. En plus, la dernière attaque au gaz, elle aussi très suspecte, s’est soldée par une attaque américaine contre des installations de l’armée syrienne. Pourquoi l’armée syrienne ferait-elle un geste aussi stupide ?

2. Pourquoi Donald Trump réagit-il si fortement ?

La tendance de Trump à ne pas écouter les quelques conseillers qui lui restent en relations internationales et le caractère impulsif du bonhomme pourraient expliquer sa réaction. Malheureusement, il existe une autre possibilité : que des dirigeants tentent de convaincre les opinions publiques des pays alliés américains de s’engager dans une guerre de plus grande envergure.

3. Comment comprendre l’attaque d’Israël ?

Même si une attaque au gaz toxique a vraiment eu lieu, cela ne suffit pas à justifier un déploiement militaire américain et allié en Syrie. L’armée israélienne a pourtant bombardé hier une base syrienne du centre de la Syrie, alors que la Syrie n’avait fait aucune nouvelle menace militaire directe contre Israël. Cette attaque semble marquer un changement stratégique important de la part d’Israël. Un changement qui pourrait aller dans le sens d’un engagement militaire plus profond contre la Syrie.

4. Pourquoi les Américains pourraient-ils intervenir davantage ?

Les États-Unis ont de multiples raisons d’intervenir plus durement en Syrie. D’abord, ils sont en train de perdre la guerre dans ce pays. Ensuite, les Américains ont besoin d’une base arrière solide en cas de guerre contre l’Iran, d’autant plus que la Turquie est en train de basculer dans le camp russe. Enfin, les Américains pourraient mieux protéger les Kurdes s’ils intervenaient plus massivement. Cela dit, rien n’est encore joué. Mais les bruits de bottes sont de plus en plus forts. En plus, John Bolton, le nouveau conseiller de Trump, a une réputation de va-t-en-guerre.