/sports/fighting
Navigation

Michel confiant de tenir un gala le 19 mai

Le promoteur ne peut toutefois pas confirmer le combat Stevenson-Jack

Yvon Michel
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI Yvon Michel

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur Yvon Michel est toujours sûr de présenter un gala de boxe le 19 mai au Centre Bell. Cependant, il n’est pas encore en mesure de confirmer ses têtes d’affiche.

Comme rapporté dans l’édition de mardi du Journal de Montréal, il y a du sable dans l’engrenage pour le combat d’unification WBC-WBA entre le champion Adonis Stevenson et Badou Jack.

« Je ne veux pas parler des problèmes qu’on a pour ce combat, mais on travaille très fort pour les régler, a indiqué Yvon Michel à l’issue de la conférence de presse pour son gala de la semaine prochaine. Je suis sûr qu’on pourra mettre un point final et lancer la promotion rapidement.

« Je ne veux pas embarquer dans les chances de voir un combat Stevenson-Alvarez au lieu d’un duel Stevenson-Jack. Je suis simplement très sûr d’avoir un événement le 19 mai. »

À moins d’un revirement de situation de dernière minute, le tout sera présenté au Centre Bell, même si Stevenson a démenti cette information il y a quelques semaines.

« On a réservé la date et tout est fait sur le plan administratif, a ajouté Michel. On a donné notre dépôt, les billets sont configurés et les affiches sont prêtes. Les dirigeants du réseau Showtime ont parlé à ceux du Centre Bell à quelques reprises.

« Tout est aligné. Je n’ai jamais entendu parler de la possibilité que ça soit présenté dans une autre ville. Si c’est le cas, je n’en ai jamais entendu parler. »

Vente rapide

Si le combat Stevenson-Jack se concrétise, on se demande combien d’amateurs seront prêts à acheter des billets pour un tel affrontement. Au cours des deux dernières années, celui qu’on surnomme « Superman » a essuyé plusieurs critiques sur la qualité de ses adversaires, ses voitures de luxe et ses vêtements griffés.

« C’est une chose, ce qui se passe sur les réseaux sociaux, et une autre lorsqu’on parle à nos clients, a indiqué Michel. On a une longue liste de personnes qui ont hâte que la situation se règle.

« Je suis convaincu qu’il n’y aura plus de billets de parterre moins d’une semaine après le début de la vente. Pour le moment, tout ce qu’on fait, c’est de prendre les commandes. »

Est-ce qu’un combat Stevenson – Alvarez serait un meilleur vendeur qu’un duel Stevenson-Jack ? On peut le croire, car les gens attendent depuis plus de deux ans que le champion affronte son aspirant obligatoire. Durant cette période, Alvarez en a profité pour se bâtir un capital de sympathie important et une base intéressante de partisans. C’est un élément à ne pas négliger.

Lépine prudent

De son côté, le gérant d’Alvarez a adopté une approche prudente au sujet des négociations qui sont toujours en cours avec les différents acteurs dans ce dossier.

« Parler des négociations sur la place publique, ça ne se fait pas et ça pourrait seulement nuire à Eleider, a indiqué Stéphane Lépine. Je sais où je m’en vais avec mon boxeur et je pense qu’on l’a très bien protégé.

« D’une façon ou d’une autre, on va en ressortir gagnants. »

Il fait référence à la somme garantie de 1 million de dollars pour les deux prochains combats de son poulain. Si le choc Stevenson-Jack avorte, Alvarez aurait enfin son affrontement de championnat.

« Le duel contre Stevenson a toujours été une possibilité et on a notre droit de veto, a-t-il précisé. Le combat d’unification aura toujours lieu avec notre autorisation.

« Notre date de tombée n’est pas encore passée et tout est encore possible pour le 19 mai. »