/sports/fighting
Navigation

Lemieux: le 26 mai à Québec

Il affrontera le Français Karim Achour pour deux titres mineurs du WBC

Gala SAUNDERS VS LEMIEUX
photo d’archives, martin chevalier On annoncera ce matin que David Lemieux se mesurera à Karim Achour, le 26 mai au Centre Vidéotron de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que les négociations pour le duel entre Adonis Stevenson et Badou Jack piétinent, le promoteur Camille Estephan n’a pas tardé à dévoiler ses plans pour David Lemieux.

Le patron d’Eye of the Tiger Management annoncera ce matin que le duel de son poulain se déroulera le 26 mai au Centre Vidéotron. Ce n’est pas une grosse surprise, car c’était l’une des possibilités évoquées par Estephan la semaine dernière.

De plus, lors d’une entrevue pendant le gala de Simon Kean, Lemieux avait animé la foule en disant qu’il aimerait bien se battre à Québec un de ces jours. Il était aux abords du ring pour assister aux performances de ses collègues lors de cette soirée.

Pour le protégé de Marc Ramsay, c’est un autre combat qu’il ne peut pas perdre. À son dernier combat, il a eu une soirée difficile contre l’Anglais Billy Joe Saunders alors qu’il tentait de conquérir la ceinture WBO des poids moyens. Le champion l’avait dominé sur le plan technique pour signer une victoire par décision unanime.

Contre un Français

Ce ne sera pas un combat de retour comme les autres. Lemieux affrontera le Français Karim Achour (26-4-3, 4 K.-O.) alors que les titres WBC international et francophone des 160 lb seraient à l’enjeu. Achour détient également le titre de champion de France dans sa catégorie.

Achour n’est pas le plus connu des amateurs, mais il pourrait donner des maux de tête au boxeur québécois. Il est le type de boxeur qui applique constamment de la pression sur ses adversaires et qui lance un gros volume de coups. Il ne déteste pas les échanges musclés, mais on peut penser que ce ne serait pas une bonne idée contre un cogneur comme Lemieux.

Avec ce combat, l’ancien champion IBF aura l’opportunité de tester son épaule gauche avec laquelle il a connu des ennuis lors de ses deux derniers combats. S’il souhaite se lancer à la chasse aux gros noms pour l’automne, il doit être à 100 % de ses capacités.

Position enviable pour Canelo

L’objectif de ce combat est clair : le promoteur Camille Estephan souhaite positionner son boxeur dans le top 5 du WBC. Et la raison est simple.

Si Lemieux obtient ce classement avec une victoire contre Achour, il pourrait se placer dans une situation légitime pour affronter Saùl Canelo Alvarez l’automne prochain. Bien sûr, si les négociations pour un autre combat revanche entre Alvarez et Gennady Golovkin tombaient à l’eau.

On sait que ce duel attendu, qui était prévu pour le 5 mai à Las Vegas, a été annulé en raison d’un problème de dopage du côté d’Alvarez. Lemieux devait faire les frais de la demi-finale lors de ce gala.

► C’est Custio Clayton qui fera les frais de la demi-finale de cette soirée et il devrait affronter un top 10 mondial selon nos informations. Ça fait longtemps qu’il attendait cette opportunité.

Dans le calepin...

  • On a eu un autre rebondissement dans le dossier du gala de GYM du 19 mai. Le réseau américain Showtime a annoncé mardi soir qu’il présenterait le combat de championnat du monde WBC des poids plumes entre Gary Russell fils et Joseph Diaz fils. Il est également précisé que le duel aura lieu le 19 mai au Centre Bell de Montréal. Pendant ce temps, les négociations continuent de s’éterniser pour le combat d’unification entre Adonis Stevenson et Badou Jack. Pourtant, Stevenson continue de mentionner sur son compte Twitter qu’il affrontera bel et bien Jack à son prochain combat.
  • Si les deux combats principaux se précisent, ce n’est pas le cas d’Eleider Alvarez. L’identité de son prochain adversaire n’est toujours pas connue même s’il est à l’entraînement dans le gymnase depuis plusieurs semaines. Une chose est sûre, son entraîneur Marc Ramsay ne voudra pas bousiller une participation de son poulain dans un combat de championnat en 2018.
  • Du côté du champion IBF des mi-lourds, Artur Beterbiev, on ne sait pas encore qui il affrontera pour la première défense de son titre. Classé no 11 à l’IBF, Karo Murat est le dernier en lice qui a refusé de se mesurer à lui. L’organisme de sanction devra maintenant refaire un classement et recommencer le même processus avec des invitations à chacun des boxeurs.
  • TVA Sports a livré d’excellents résultats lors de la présentation des combats de Eye of the Tiger Management, samedi dernier, au Centre Vidéotron. La chaîne sportive a enregistré une pointe de 307 000 téléspectateurs durant les combats de Simon Kean, Vincent Thibault, Mathieu Germain et Arslanbek Makhmudov. Une moyenne de 224 100 téléspectateurs a été témoin des différents combats, soit une part de marché de 14 %. Et ce n’est qu’un début...