/entertainment/music
Navigation

U2 aperçu à la Place Bell

Les musiciens sont retournés mercredi après-midi à l’aréna de Laval pour répéter leur nouvelle tournée mondiale

Coup d'oeil sur cet article

Bono est passé à toute vitesse devant une poignée d’admirateurs, mercredi à son arrivée à la Place Bell de Laval. Mais selon son garde du corps, Brian Murphy, le chanteur aura plus de temps pour saluer les gens lors des répétitions de samedi après-midi.

C’est sur le coup de 16 h, mercredi, que Bono a fait son arrivée à la Place Bell. Prenant place à bord d’un imposant véhicule noir de marque Navigator, le chanteur s’est caché derrière les vitres teintées, au grand désarroi de la dizaine d’admirateurs présents sur le boulevard de la Concorde.

Diane Poupart suit assidûment les activités de U2 depuis 1987.
Photo Ben Pelosse
Diane Poupart suit assidûment les activités de U2 depuis 1987.

Une grande admiratrice du groupe, Diane Poupart, espérait capter l’attention du chauffeur, le garde du corps personnel de Bono, Brian Murphy. « Brian ! Brian ! », criait-elle. Quelques minutes plus tard, le garde du corps, que certains surnomment « Bonoguard » est venu à la rencontre de la foule et il a discuté avec les personnes présentes durant une bonne dizaine de minutes.

Bono
Photo Oscar Gonzalez
Bono

« Revenez ici samedi après-midi, a-t-il dit. Nous étions en retard aujourd’hui. Nous voulions arrêter pour vous voir, mais trop de gens attendaient après nous à l’intérieur. »

Journées bien remplies

Questionné par Le Journal à savoir ce qui était au menu pour les répétitions de la journée, Brian Murphy a gentiment répondu qu’il n’était pas au courant des détails, mais que la journée serait longue. Le groupe doit aussi mettre les bouchées doubles, puisque l’aréna ne sera pas disponible jeudi et vendredi, en raison du match du Rocket.

 Le garde du corps personnel de Bono, Brian Murphy, a passé plusieurs minutes à discuter avec des fans.
Photo Ben Pelosse
Le garde du corps personnel de Bono, Brian Murphy, a passé plusieurs minutes à discuter avec des fans.

Le garde du corps a aussi confirmé au Journal que le groupe resterait sur place pour deux semaines. U2 utilise le nouvel aréna pour les répétitions de sa tournée EXPERIENCE + INNOCENCE 2018, qui doit débuter le 2 mai à Tulsa, en Oklahama. Le groupe se produira à Montréal les 5 et 6 juin.

Il les a vus 25 fois

Parmi les personnes présentes, mercredi aux abords de la Place Bell, se trouvait Éric Dagenais, qui a vu U2 à 25 reprises dans sa vie depuis 1987. « Et je vais retourner les voir les deux soirs en juin au Centre Bell », dit-il.

Adam Clayton à son arrivée à la Place Bell.
Photo Ben Pelosse
Adam Clayton à son arrivée à la Place Bell.

Il y a trois ans, ce mélomane de Laval avait eu la chance de monter sur la scène lors du dernier passage du groupe à Montréal. « Quand je suis revenu chez moi ce soir-là, j’ai dû pleurer pendant une heure, dit-il. U2 pour moi, c’est ma maladie mentale. Il n’y a pas de remède. Une chance ! »

Éric Dagenais était déjà là lors de notre arrivée à l’aréna, vers 13 h. Quelques minutes plus tard, Diane Poupart, affublée d’un chandail aux couleurs de l’Irlande, venait se joindre à la petite foule. Ce n’est qu’une heure plus tard que leur patience a été récompensée lorsqu’un premier véhicule transportant un membre de U2, The Edge, est arrivé. Le musicien s’est toutefois aussi caché derrière des vitres teintées.