/news/green
Navigation

Des conditions météo «survoltées» ce week-end

Le système laissera d’importantes quantités de neige, de verglas et de pluie

Une vaste dépression chargée en précipitations de toutes sortes s’approche du Québec et promet de compliquer les déplacements ce week-end et lors du retour au travail lundi.
Photo d'archives Joel Lemay, Agence QMI Une vaste dépression chargée en précipitations de toutes sortes s’approche du Québec et promet de compliquer les déplacements ce week-end et lors du retour au travail lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Une vaste dépression chargée en précipitations de toutes sortes s’approche du Québec et promet de compliquer les déplacements ce week-end et lors du retour au travail lundi.

« Ce sera un cocktail à l’image de l’hiver qu’on a eu : turbulent et survolté », résume le météorologue Gilles Brien. C’est que le système qui approche est chargé en précipitations : l’équivalent de 50 à 90 mm de pluie durant trois jours. C’est ce qu’il tombe habituellement en un mois, souligne le météorologue, qui parle d’un « système majeur ».

Gilles Brien
Une vaste dépression chargée en précipitations de toutes sortes s’approche du Québec et promet de compliquer les déplacements ce week-end et lors du retour au travail lundi.
Photo Chantal Poirier

Or, les températures, exceptionnellement froides pour un mois d’avril, joueront les trouble-fête.

De l’Abitibi au Bas-Saint-Laurent, en passant par la métropole et la capitale, on prévoit une tempête hivernale dimanche, suivie par des épisodes de verglas et des pluies abondantes en début de semaine.

« C’est un système très lent et très vaste, alimenté par beaucoup d’humidité. Alors selon les températures, les précipitations vont tomber sous forme liquide, solide ou de pluie verglaçante », explique Gilles Brien.

Les précipitations commenceront cette nuit sous forme de pluie ou de neige, d’abord sur le sud de la province, puis sur le centre et l’est demain.

La tempête s’accentuera dimanche. Environnement Canada prévoit de 5 à 10 cm de neige à Montréal et de 10 à 15 en Mauricie, à Québec et dans l’est de la province.

Le Saguenay et les secteurs montagneux pourraient y goûter davantage avec une vingtaine de centimètres.

Pluie verglaçante

D’est en ouest, les précipitations se transformeront graduellement en pluie verglaçante dans la nuit de dimanche et pourraient perturber la circulation lundi matin.

Selon les prévisions, les régions de Montréal et de l’Estrie seront les plus touchées, avec une possibilité de 5 à 10 mm de grésil.

Lundi, les vents s’intensifieront alors que les températures se réchaufferont juste assez pour que le verglas cède sa place à la pluie. Une trentaine de millimètres d’eau sont attendus de lundi à mardi selon les secteurs.

Des prévisions à prendre avec des pincettes, rappelle Gilles Brien. « Le mois d’avril est une saison très difficile [à prédire]. Avec 0 degré, tu peux avoir de tout ».

Record de froid

Chose certaine, il fait plus froid qu’à l’habitude, si bien que l’on pourrait battre des records.

Depuis le début du mois, le mercure est demeuré 7 degrés sous la moyenne mensuelle à Montréal, et 8 degrés sous la moyenne à Québec.

Si la tendance se maintient, le mois d’avril sera l’un des plus froids jamais enregistré au Québec, croit Gilles Brien.

Et s’il est fréquent de recevoir de la neige en avril, celui de 2018 risque également de s’écarter de la moyenne.

Depuis le début du mois, il est tombé 28 cm de neige à Québec et 7 cm à Montréal, alors que la moyenne pour ces deux villes est de 13 cm en avril.


► Gilles Brien sera au Salon international du livre de Québec demain de 16 h 30 à 20 h 30 et dimanche de 15 h à 16 h 30 pour son livre Ce qu’on ne vous dit pas sur le changement climatique.