/news/education
Navigation

Une journée de grève votée par les enseignants de la CSDM

Coup d'oeil sur cet article

Les écoles de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) seront fermées le 1er mai prochain après que des enseignants aient voté pour une journée de grève. 

Réunis en assemblée générale extraordinaire, 77% des professeurs se sont prononcés en faveur d’une journée de débrayage, lors du vote tenu jeudi soir par l'Alliance des professeurs de Montréal. 

Il a été voté que cette journée sera le 1er mai, à l'occasion de la Journée internationale des travailleurs

Il s’agit toutefois d’une grève illégale, puisque les professeurs, qui travaillent principalement à la CSDM, n’ont pas le droit de se prononcer sur un vote de grève pour négocier leur convention collective locale. 

Ils réclament de meilleures conditions de travail et de meilleures relations avec leur employeur. 

Environ 60 000 élèves du primaire et du secondaire se retrouveront en congé forcé. 

L’Alliance des professeurs n'a pas commenté jeudi soir, mais a indiqué qu'elle réagira au résultat du vote vendredi avant-midi, lors d'une conférence de presse. Il n’a pas été possible de connaitre le taux de participation.

Quelque 9000 enseignants sont membres de l'Alliance des professeures et professeurs de Montréal, soit environ 10 % de tous les enseignants du Québec.

- Avec l'Agence QMI