/sacchips/pushstart
Navigation

SCANDALE! Le champion de Donkey Kong dépouillé de son titre

Game over.

SCANDALE! Le champion de Donkey Kong dépouillé de son titre
Capture d'écran YouTube

Coup d'oeil sur cet article

Le célèbre gameur Billy Mitchell, qui avait participé au documentaire King of Kong: A Fistful of Quarters, vient officiellement de se faire dépouiller de ses scores à Donkey Kong à la suite d’une plainte qui a mené à une enquête.

Twin Galaxies, une importante organisation américaine qui confirme et souligne les records mondiaux de jeux vidéo, a annoncé sa décision ce matin dans un communiqué. 

«Avec cette décision, Twin Galaxies ne peut plus reconnaître Billy Mitchell comme le premier détenteur du score d’un million dans ‘Donkey Kong’», peut-on lire dans le communiqué. «L'affirmation de Jeremy [Young, qui a déposé la plainte] a conclu que non seulement le matériel d'arcade original de Donkey Kong ne produisait pas les images de transition de carte montrées dans les enregistrements, mais que ces transitions étaient générées par l'utilisation de MAME (logiciel d'émulation).»

 

Victoire pour Steve Wiebe

Le titre ira plutôt à Steve Wiebe, au grand plaisir de plusieurs fans du documentaire King of Kong: A Fistfull of Dollars. Après tout, Mitchell avait été dépeint comme le supervilain et Wiebe, un gentil bonhomme qui voulait se lancer dans le monde des records.
SCANDALE! Le champion de Donkey Kong dépouillé de son titre
Capture d'écran

 

Mitchell était la première personne à avoir atteint le million dans Donkey Kong sur une arcade avec un score de 1 047 200. L’enquête de Twin Galaxies, à la suite de la plainte de Jeremy Young, a révélé que Mitchell avait finalement utilisé un émulateur, et que le score n’avait pas été obtenu sur une arcade originale non modifiée. 

«Les règles pour soumettre des scores pour les classements d'arcade d'origine Donkey Kong requièrent l'utilisation de matériel d'arcade original uniquement», explique le communiqué.

Twin Galaxies s’est également chargé d’avertir Guinness World Records de sa décision.

Gamer over, Billy.