/news/green
Navigation

Même les ours n’ont pas envie de sortir

Au zoo de Saint-Félicien, la majorité reste dans leur tanière

À cause du printemps tardif, quatre des quinze ours noirs du Zoo
Photo courtoisie À cause du printemps tardif, seulement quatre des 15 ours noirs (dont ceux-ci) du Zoo sauvage de Saint-Félicien au Lac-Saint-Jean sont sortis de leur tanière en date du 13 avril 2018.

Coup d'oeil sur cet article

Si le temps froid des dernières semaines vous donne envie de rester au lit, vous n’êtes pas les seuls. Au Zoo de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, seuls quatre des 15 ours noirs en captivité se sont pointé le bout du museau.

« D’habitude, les ours sortent de l’hibernation entre la mi-mars et la mi-avril. Cette année, ça a juste commencé à la dernière semaine de mars », fait remarquer la directrice à l’éducation et à la conservation du Zoo de Saint-Félicien, Christine Gagnon.

« Il devrait y en avoir un peu plus cette semaine », espère Mme Gagnon, malgré les 20 cm de neige qui sont attendus dimanche sur le nord du Lac-Saint-Jean.

Comme les humains, les ursidés n’ont pas tous la même tolérance au froid. Certains ours vont commencer à hiberner en octobre, d’autres en novembre.

« Probablement qu’en ce moment, il y en a qui sont déjà réveillés, mais quand ils voient la température dehors, ils préfèrent rester dans leur tanière », explique la biologiste de formation.

Record de froid

Et pour cause : le mois d’avril jusqu’à présent est particulièrement froid partout au Québec.

À Montréal, il fait en moyenne un peu plus de six degrés Celsius au mois d’avril, rappelle le météorologue Gilles Brien, mais « jusqu’ici, on parle de 0 degré en avril cette année. Ça va se réchauffer dans les deux prochaines semaines, mais ça devrait nous donner une moyenne de 3 ou 4 degrés », anticipe-t-il.

Gilles Brien, <i>météorologue</i>
Photo d'archives, Annie T. Roussel
Gilles Brien, météorologue

Le mois d’avril 2018 serait ainsi le plus froid depuis 1978.

Pas étonnant que d’autres mammifères préfèrent rester à l’abri.

Au Zoo de Saint-Félicien, aucune marmotte n’est encore sortie de son terrier cette année, fait remarquer Christine Gagnon.


► Pour consulter la météo, cliquez ici.