/lifestyle/health
Navigation

Avril et la jonquille

Spring concept with bright yellow daffodil flowers
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le mois d’avril signifie pour plusieurs l’arrivée du printemps. Mais c’est aussi le mois de la jonquille : fleur emblématique pour soutenir la Société Canadienne du Cancer (SCC).

Comme vous le savez, le cancer est la première cause de mortalité au Québec, et ce avant les maladies cardiovasculaires. Selon la SCC, en moyenne, toutes les 10 minutes, quelqu’un apprend qu’il est atteint d’un cancer et toutes les 24 minutes, quelqu’un en meurt(1).

Au Québec, les 3 cancers les plus fréquents chez les hommes sont : prostate, poumon et colorectal. Chez les femmes, ce sont les cancers du sein, poumon et colorectal.

Et autant chez les hommes que chez les femmes, le cancer le plus mortel demeure le cancer du poumon.

Une Aagmentation des cas prévue

On prévoit que le nombre de nouveaux cas de cancer bondira d’au moins 35 % au cours des 15 prochaines années. En 2030, 67 000 Québécois recevront un diagnostic de cancer, comparativement à 53 200 en 2017. Cette augmentation de nouveaux cas peut s’expliquer par le fait que nous sommes de plus en plus nombreux et vivons plus longtemps.

Cependant, malgré cette hausse du nombre de cas de cancers, le taux de mortalité liée à cette maladie est en baisse depuis l’an 2000.

Comme le rapporte la SCC, le taux de survie global est passé de 25 % dans les années 1940 à plus de 60 % de nos jours. Ce qui est énorme !

Une telle amélioration de la survie est en partie liée aux améliorations dans le dépistage précoce de certains cancers, aux avancées dans le traitement et à des changements dans les habitudes de vie, dont entre autres la diminution du tabagisme.

Rappelons-nous que le cancer est une maladie qui prend naissance dans nos cellules. Pour des raisons inexpliquées jusqu’à maintenant, certaines cellules se développent différemment et se multiplient de façon anarchique. Graduellement, elles se regroupent pour se transformer en cancer.


Si tout comme moi vous avez des proches qui combattent un cancer, il vaut la peine de se procurer quelques jonquilles et ainsi soutenir la SCC qui s’implique dans la recherche et la prévention du cancer. (1) www.cancer.ca

QUESTION à JOHANNE

Ma fille de 15 ans a des vergetures. Est-ce normal ?

Kathleen

40 ans, Saint- Frédéric

Vous savez Kathleen, on rapporte que près de 90 % des femmes présentent des vergetures au moment de la puberté(1). La peau est composée entre autres de collagène, qui lui donne de l’élasticité et lui permet de s’étirer. Lors d’une poussée de croissance, le corps sécrète une hormone, « le cortisol », qui diminue la production de collagène. La peau devient moins souple, alors que notre adolescente grandit rapidement. La peau est ainsi étirée au maximum et présente des fissures : les vergetures de puberté. Si cela devient problématique, consultez un dermatologue.

mamanpourlavie.com