/weekend
Navigation

Cadeaux douteux pour Johnny Cash et Elton John

Coup d'oeil sur cet article

L’industrie du disque étant ce qu’elle est, on proposait la semaine dernière pas moins de deux hommages particuliers à des incontournables de la musique contemporaine. Ça ne vous tentait pas de vous appeler avant ? En tout cas...

Artistes variés

Photo courtoisie

★★★½

Johnny Cash : Forever Words

Artistes variés

Photo courtoisie

★★½

Elton John : Revamp

D’un côté, l’homme en noir — Johnny Cash — a eu droit à un coup de chapeau maladroit, même s’il est signé de sa propre plume (!).

De l’autre, la crème de la pop s’est rassemblée pour reprendre les hits d’Elton John de la façon la plus insipide possible.

L’homme invisible...

Bien que la compilation Johnny Cash : Forever Words s’avère homogène tout en rapaillant de grosses pointures allant d’Elvis Costello à Jewel en passant par le défunt Chris Cornell, l’empreinte du célébré demeure à peine perceptible, car le matériel d’origine — des écrits du fameux cowboy — n’a jamais été enregistré auparavant.

Bonne idée et chouette exécution, donc, mais les fans qui s’attendent à renouer avec Cash devront faire preuve d’un peu d’imagination pour le retrouver sur ce LP.

L’hommage au « Rocket man » ne décolle pas

Soyons bref : outre la réinterprétation un peu plus champ gauche de Don’t Go Breaking My Heart par Q-Tip et Demi Lovato, la plupart des reprises d’Elton John Revamp sont prévisibles dès la lecture du nom des pièces et des artistes.

Candle In The Wind par Ed Sheeran ou encore Tiny Dancer par Florence & the Machine? Ça sonne presque assurément comme vous vous l’imaginez avant même de tendre l’oreille.

Malgré les bonnes intentions, la compilation s’avère plutôt sage... ce qui est inacceptable lorsqu’il est question d’un chanteur aussi éclaté que le Rocket Man.

À écouter en ligne si vous êtes curieux. Conseil d’ami, toutefois, gardez vos sous.

FouKi

Photo courtoisie

★★★½

ZAY

Secret de moins en moins bien gardé de la scène rap locale (ses participations à venir aux Francofolies de Montréal et au concert monstre du Beachclub en témoignent), FouKi lance finalement ZAY, un premier album. En bref : le « hype » est grand et le bonhomme est bel et bien à la hauteur. FouKi se distingue non seulement de plusieurs de ses congénères par son utilisation de beats souvent minimalistes (gracieuseté de son producteur QuietMike), mais aussi par un flow décontracté et appuyé. Tendez l’oreille au moins une fois !

Zen Bamboo

Photo courtoisie

★★★½

Volume 3 : Carrière solo

Ce collectif rock local poursuit son chemin de croix musical avec un nouvel EP. Après l’introduction (Volume 1 : Juvénile), puis une œuvre à l’image de son titre (Volume 2 : Plus mature, plus assumé), Zen Bamboo fait maintenant référence à l’aboutissement de tout bon groupe punk avec l’inévitable transition folk de son leader. Vous l’aurez compris, Simon Larose et ses comparses proposent ici des pièces plus acoustiques, mais toujours aussi délicieusement écorchées.

Thirty Seconds To Mars

Photo courtoisie

★★

America

L’année dernière, l’acteur Jared Leto décevait solidement dans Suicide Squad. Après des mois de rumeurs sur sa technique pour « vivre » son rôle du Joker, l’histrion offrait au final une prestation plutôt bof. Malheureusement pour lui, il répète l’exploit sur America, cinquième album de son groupe Thirty Seconds To Mars. Ce qu’on annonçait comme une œuvre plus politisée sonne davantage comme une réinterprétation plus électro de récents hits de U2 (Walk On Water rappelle beaucoup The Miracle). Dommage. Pour les fans seulement... et encore là.

Coup de coeur

Cardi B

Photo courtoisie

★★★★

Invasion Of Privacy

Nouvelle sensation rap, Cardi B est portée par une effervescence grandissante depuis ses débuts comme personnalité du web et de la télé-réalité. Sur Invasion Of Privacy, son premier album (si on fait exception de ses mixtapes), la rappeuse fait taire moult haters avec un LP convaincant. À l’image du méga hit Bodak Yellow, Invasion Of Privacy est diablement accrocheur. Là où Cardi B se distingue davantage, toutefois, c’est avec ses rimes ingénieuses renversant plusieurs stéréotypes.