/sacchips/space
Navigation

Découverte d’une étoile 100 fois plus éloignée que toutes celles observées à ce jour

Le télescope spatial Hubble [17 juillet 2015]
NASA

Coup d'oeil sur cet article

Des astronomes ont découvert, par accident, une étoile située à plus ou moins 9,3 milliards d’années-lumière de la Terre, soit une centaine de fois plus lointaine que toutes celles qui avaient précédemment été observées.

Officiellement baptisée MACS J1149-2223 Lensed Star 1, mais surnommée Icare, l’étoile, une supergéante bleue, a été découverte par hasard en 2016 alors que des astronomes étudiaient de lointaines galaxies à l’aide du télescope spatial Hubble.

La découverte de l’astre permet de reculer dans le temps et d’observer l’une des premières générations d’étoiles de l’univers, alors que le Big Bang se serait produit il y a environ 13,8 milliards d’années.

«Découvrir de tels phénomènes est très important pour faire progresser notre connaissance de la composition fondamentale de l’univers», a expliqué Tommaso Treu, coauteur de l’étude menée par une équipe de l’université de Californie à Los Angeles qui a été publiée au début du mois dans le journal Nature Astronomy.

À ce jour, les étoiles les plus lointaines jamais observées se situaient à environ 90 millions d’années-lumière de la Terre. Celles situées plus loin demeuraient masquées par d’autres objets célestes, comme les galaxies et supernovas, et demeuraient indétectables par les télescopes à disposition des scientifiques.

L’équipe de chercheurs qui a découvert Icare a expliqué avoir eu énormément de chance. En effet, même si la supergéante est des milliers de fois plus brillante que notre soleil, elle demeure bien trop lointaine pour être visible depuis la Terre. Or, un amas de galaxies s’est interposé entre la Terre et Icare, formant une lentille gravitationnelle. Ce phénomène se produit lorsqu’une masse s’interpose entre une étoile et son observateur, faisant dévier la lumière avec son champ gravitationnel au point de l’amplifier.

En prime, une autre étoile aurait aussi contribué à amplifier la lumière émise par Icare, au point de la rendre 2000 fois plus brillante qu’en réalité.