/news/green
Navigation

La météo force les autorités à s’ajuster

Philippe Sabourin
Photo courtoisie Philippe Sabourin
Porte-parole, Ville de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le cocktail météo qui s’abat depuis cette nuit sur la province a obligé le ministère des Transports à signer une dizaine de contrats d’urgence avec des compagnies de déneigement, les ententes saisonnières étant déjà arrivées à échéance dans plusieurs régions.

« Dans le nord du Québec, les contrats de déneigement tiennent toujours. Dans chaque région, ils sont signés en fonction de la quantité moyenne de neige reçue », précise la porte-parole du ministère, Mila Roy.

Or, le verglas et les accumulations de neige sont plutôt inhabituels dans les régions plus au sud en cette période de l’année. Jusqu’à mardi, on attend entre 10 et 20 millimètres de pluie verglaçante dans la vallée du Saint-Laurent.

« On a pu se préparer. La tempête était annoncée depuis lundi. Il a fallu signer une dizaine de contrats d’urgence, pour la région de Montréal, entre autres », poursuit Mme Roy, qui indique cependant qu’une telle procédure, bien que rare, n’a rien d’extraordinaire, la météo étant ce qu’elle est au Québec.

Montréal était prête

On ne pourra chiffrer le coût de la tempête que lorsqu’elle sera passée, a fait savoir le MTQ, qui s’occupe de l’entretien des autoroutes dans la région métropolitaine.

Coïncidence, les ententes de déneigement entre la ville de Montréal et ses sous-traitants arrivaient à terme dimanche soir à minuit. Contrairement au ministère des Transports, la métropole n’a pas cru bon de prolonger leur contrat pour affronter les dernières intempéries.

« On était prêts, mais la météo a changé. Là, on ne prévoit plus de neige pour Montréal. Nos employés vont être capables de gérer le verglas », a fait savoir dimanche après-midi le porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin.

Forcés de s’ajuster

Les cols bleus ont tout de même un peu été pris de court par la météo.

« Au début avril, on avait équipé nos camions pour l’été. Cette semaine, il a fallu les rééquiper en hiver pour qu’ils soient capables de saler les rues » , soulgine M. Sabourin.

Environnement Canada prévoit un autre système dépressionnaire dans la nuit de jeudi à vendredi pour Montréal. Les températures devraient revenir aux normales de saison cette fin de semaine.