/misc
Navigation

Nos auteurs

Sarah Bélisle

L’impasse du pipeline

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Un défi majeur attend Justin Trudeau ce matin. Une réunion d’urgence se tient à Ottawa pour tenter de dénouer la dispute entre la Colombie-Britannique et l’Alberta qui a viré à la crise.

Le tout s’est envenimé à un point tel que Trudeau a interrompu sa tournée à l’étranger pour rencontrer les deux premiers ministres provinciaux, Rachel Notley et John Horgan.

D’un côté, l’Alberta qui veut coûte que coûte que le pipeline Trans Mountain soit élargi. De l’autre, la Colombie-Britannique qui s’y oppose au nom de l’environnement. Et Trudeau qui répète que le projet ira de l’avant.

D’où la rencontre de ce matin. Le hic : céder s’apparente à un suicide politique, tant pour Horgan que Notley. Nombreux sont ceux qui ont lancé des pistes de solution, de la nationalisation du pipeline à son imposition.

Il revient à Ottawa d’agir. Peu importe ce qu’ils feront, les libéraux n’en sortiront pas indemnes politiquement. Tous observent leur gestion de la crise, notamment le Québec qui s’inquiète que le fédéral choisisse d’imposer de force sa volonté à une province.


Maxime Bernier, PCC

Photo Agence QMI, Simon Clark

 

La chefferie du Parti conservateur du Canada a échappé de peu au Beauceron Maxime Bernier, il y a près d’un an. Mais le temps qui s’est écoulé depuis ne semble pas avoir apaisé son amertume. Le député a diffusé un extrait de son livre à paraître cet automne, dans lequel il attribue sa défaite crève-cœur contre Andrew Scheer (aujourd’hui son patron) aux « faux conservateurs ». Tant le contenu que le moment choisi pour la sortie du livre ne passent pas auprès de plusieurs collègues de M. Bernier. Parions que le retour au Parlement sera tendu pour « Mad Max ».


Martine Ouellet, BQ

Photo Agence QMI, Simon Clark

 

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, en a rajouté une couche cette semaine en menaçant de poursuivre un média pour sa couverture de la crise interne qui se joue au sein du parti souverainiste. C’est la seconde fois en quelques semaines qu’elle en fait autant. Après La Joute de TVA, c’est au tour de Médium Large de Radio-Canada d’être visée. La stratégie de la chef contestée est loin d’être gagnante et ne fait pas l’unanimité dans les rangs bloquistes, bien au contraire. Ses appuis continuent de s’effriter.


Navdeep Bains, PLC

Photo courtoisie, REUTERS

 

Le gouvernement fédéral enquêtera sur les allégations de franchisés Tim Hortons qui affirment que le nouveau propriétaire brésilien de la chaîne n’aurait pas respecté les conditions imposées par Ottawa lors de la vente de ce fleuron canadien. Le ministre de l’Innovation Navdeep Bains l’a confirmé cette semaine. Les avocats représentant des franchisés lui ont fait parvenir une lettre récemment, alléguant que la compagnie tentait d’augmenter ses profits à leurs dépens, en plus de renier leurs promesses faites à Ottawa.