/24m/outings
Navigation

Des adolescents qui prennent la parole

Des adolescents qui prennent la parole
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’auteur d’une pièce débutant cette semaine veut donner la parole à une vingtaine d'adolescents en basant le spectacle sur des textes qu’ils ont écrits.

Le «Scriptarium» est un projet théâtral de type cabaret présenté à Montréal à partir de jeudi dont les 32 scènes de styles très différents sont le résultat de l’écriture de jeunes de secondaire 3 à 5 sélectionnés entre 370 élèves ayant répondu à une lettre les invitant à prendre parole.

«J’ai reçu des lettres qui m’ont complètement bouleversé, qui m’ont fait pleurer, qui m’ont inspiré, des prises de paroles étonnamment matures pour des jeunes», a raconté le comédien et homme de théâtre Stéphane Crête qui, en tant qu’auteur et commissaire de cette première édition, a communiqué par écrit et rencontré les jeunes avant d’en sélectionné 24 pour des ateliers d’écritures.

«Ce que j’essaie de reproduire dans ce spectacle, c’est cette délinquance propre à l’adolescence, en même temps que son intensité et ses questionnements existentiels», a expliqué l’interprète de Brad Spitfire dans l’émission «Dans une galaxie près de chez vous» et du père d’Ariane dans la série «Fugueuse».

«Je n’avais pas envie de faire un spectacle pessimiste et négatif et de dire que c’est déprimant comment les jeunes sont tous collés devant leurs tablettes, mais plutôt de montrer comment il y a une vitalité et de la créativité dans cette génération si inspirante», a-t-il ajouté.

Laisser libre cours à la créativité

Pour produire cet insolite spectacle, M. Crête a recueilli tous les textes originaux produits par ces 24 jeunes auteurs originaires de Montréal et de la région de Québec et en a fait un collage mis en scène ensuite par Monique Gosselin.

La cofondatrice et codirectrice artistique du Théâtre Le Clou, la compagnie artistique derrière ce projet et d’autres productions semblables mettant en vedette le travail de jeunes créateurs, compte sur les comédiens Sarah Cloutier-Labbé, Philippe Boutin et Sarah Leblanc-Gosselin pour interpréter les différents personnages imaginés par les jeunes auteurs.

«C’était très agréable et inspirant, a expliqué M. Crête à propos du processus. Je sentais que ça leur faisait du bien d’avoir un vis-à-vis qui leur donnait un peu carte blanche pour qu’ils puissent s’exprimer comme ils en avaient envie, puis moi ça me donnait de la matière très riche à travers leurs écritures.»

La première édition du «Scriptarium» commence ce jeudi et sera présentée jusqu’au 4 mai au théâtre Denise-Pelletier.