/auto/reviews
Navigation

Dodge Challenger GT: quand un Muscle Car se prend pour un VUS

Coup d'oeil sur cet article

Histoire de se différencier de la concurrence, Dodge a récemment ajouté à son catalogue une version à quatre roues motrices de sa Challenger: la GT.

La concurrence de la Challenger n’est pas difficile à identifier. Elle est composée de la Chevrolet Camaro et de la Ford Mustang. Et peu importe la version choisie pour l’une ou l’autre, seules les roues motrices arrière sont disponibles.

Chez Dodge, on a décidé de faire ça différemment en offrant un coupé avec lequel on peut réellement rouler douze mois par année. 

Dodge Challenger 2018
Dodge

Oubliez la grosse cylindrée d’un muscle car
Cette version de la Challenger est un gros compromis. Si on désire le rouage intégral, on doit absolument mettre une croix sur le V8. En bref, l’édition GT n’est livrable qu’avec le V6 de 3,6 L Pentastar. Ce dernier développe 305 chevaux et 268 livres-pied de couple. On s’entend, on ne restera jamais coincé au pied d’une côte. Or, pour un Muscle Car, ça manque un peu de... muscle.

Deux, c’est bien, mais quatre c’est mieux?
Contrairement à la majorité des Muscle Cars, la Challenger GT ne se démarque pas par le volume de sa cylindrée. C’est même une caractéristique qu’on ne retrouve pratiquement jamais dans cette catégorie de voiture qui la rend si spéciale: le rouage intégral. Il ne s’agit pas d’un système de traction intégrale à prise constante comme on le retrouve, par exemple, chez Subaru. Il s’agit d’un système réactif. Ce faisant, dès que l’arrière-train décroche, l’essieu avant est engagé afin de maximiser le contrôle du véhicule, et ce, principalement sur une chaussée mouillée, glacée ou enneigée. 

Dodge Challenger GT AWD 2018
Dodge

Transmission
Le moteur à six cylindres est jumelé à une transmission automatique à huit rapports. Ça fait beaucoup, mais au moins, ça permet au moulin de ne pas révolutionner trop haut lorsqu’on roule sur l’autoroute. Elle réagit rapidement, et ça, on apprécie. Par contre, on a constaté que parfois elle donnait des coups, principalement lorsque venait le temps de rétrograder. Peut-être a-t-elle été malmenée avant qu’on ne prenne le volant. Il est à noter que son odomètre affichait à peine plus de 9000 kilomètres. 

À l’inverse, l’été dernier, on a mis à l’essai l’édition T/A de la Challenger. Cette dernière était munie d’une boîte manuelle à six rapports et on n’avait pas grand-chose à lui reprocher. Malheureusement, seule l’automatique est livrable avec la version à quatre roues motrices. 

Dodge Challenger GT AWD 2018
Dodge

Elle est confortable
Ses baquets à l’avant sont très confortables. Enfiler les kilomètres à son volant ne vous occasionnera aucun souci. La Challenger partage sa plateforme entre autres avec la Charger et la Chrysler 300. À bord, on retrouve le même confort qu’à bord d’une grande berline.
En arrière, on ne peut en dire autant. Les places sont exiguës, le dégagement est minime et on ne peut même pas baisser les petites fenêtres. Bref, ces places existent, mais seulement pour dépanner.

Silhouette la plus rétro
À nos yeux, il ne fait aucun doute que la Challenger est la plus fidèle au modèle du début des années ‘70, du moins en ce qui concerne son style. Alors que les Camaro et Mustang tentent petit à petit de se moderniser, Dodge mise tout sur la nostalgie avec sa Challenger. Son coup de crayon de manière globale, son bouchon d’essence en aluminium sur l’aile, son énorme pilier C et ses quatre phares ronds dans la calandre rappellent inévitablement les premières Challenger. 

Dodge Challenger GT AWD 2018
Dodge

Rétro, mais aussi techno
Comme la plupart des véhicules de FCA, la Challenger est munie du système d’infodivertissement UConnect. Et franchement, l’utiliser est un vrai charme.

Il est compatible avec les technologies Apple CarPlay et Android Auto, ce qui permet d’avoir accès à une partie de l’interface de son cellulaire sur l’écran central. L’écran est sensible et les icônes de l’interface sont intuitives et de grand format. C’est à l’aide de cet écran que l’on contrôle l’ensemble du système de chauffage, climatisation et ventilation. Des roulettes de grand format permettent d’ajuster certains réglages. Par contre, elles sont beaucoup trop basses, ce qui force le conducteur à quitter la route des yeux de manière non négligeable. 

Dodge Challenger GT AWD 2018
Dodge

Consommation
Il serait inapproprié de comparer la consommation de carburant de la Challenger GT à celle de la Mustang. En effet, les consommateurs ne peuvent plus cocher le V6 sur le bon d’achat de la Mustang.

En ce qui concerne la Chevrolet Camaro propulsée par le V6 de 3,6 L, elle consomme 12,3 L/100 km en ville, 8,2 L/100 km sur route et 10,4 L/100 km en mode combiné. C’est légèrement inférieur à la Challenger qui consomme 12,8 L/100 km en ville, 8,7 L/100 km sur route et 11,0 L/100 en mode combiné. Mais n’oublions pas que la GT a deux roues motrices supplémentaires.

Durant notre essai qui s’est étiré sur une semaine et au cours duquel nous avons parcouru 430 kilomètres, nous avons enregistré une consommation moyenne de 13,5 L/100 km.

Tout ça a un prix
Pour une Challenger de base, Dodge exige 33 045 $. C’est un peu plus que ce qu’offre la concurrence : Ford Mustang (26 998 $) et Chevrolet Camaro (31 795 $). Pour décrocher la version GT munie du système à quatre roues motrices, c’est 39 245 $ qu’il faut débourser. Considérant que le prix de la version R/T – qui n’est, certes, livrable qu’avec les motrices arrière – n’est que de 41 645 $, c’est un véritable pensez-y-bien. 

Dodge Challenger GT AWD 2018
Dodge

Bref
Si vous désirez profiter d’un Muscle Car toute l’année durant et que vous êtes prêt à faire quelques sacrifices – notamment celui du V8 –,  vous auriez avantage à jeter un coup à l’édition GT de la Challenger. Malgré qu’elle ait piqué certaines caractéristiques à un VUS, elle n’est pas pour autant une vilaine voiture.

Fiche technique

Nom: Dodge Challenger GT 2018
Prix de base: 39 245 $
Prix du modèle à l’essai: 45 725 $
Configuration: Véhicule à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique: Moteur V6 de 3,6 L
Puissance/couple: 305 ch/268 lb-pi
Transmission: Automatique à huit rapports
Consommation d’essence annoncée: 12,8 L/100 km (ville) 8,7 L/100 km (route)
Garantie de base: 3 ans/60 000 km
Concurrence: Chevrolet Camaro, Ford Mustang

Appréciation (sur 10)
Consommation d’essence: 6
Équipements: 7
Prix: 7
Style: 9
Confort (à l’avant): 8
Confort (à l’arrière): 6
Tenue de route: 7
Performance: 7
Espace de rangement: 7
Note globale: 7


Forces
Système à quatre roues motrices unique dans la catégorie
Confort assuré
Plaisir assuré pour toute l’année

Faiblesses
Visibilité à améliorer
V6 ne déborde pas de puissance
Pas de boîte manuelle pour la version GT