/news/politics
Navigation

Jagmeet Singh «ouvert» au port de signes religieux chez les policiers

Le chef du NPD Jagmeet Singh lors de sa visite au bureau de comté de la députée de Jonquière, Karine Trudel.
Photo Pierre-Alexandre Maltais Le chef du NPD Jagmeet Singh lors de sa visite au bureau de comté de la députée de Jonquière, Karine Trudel.

Coup d'oeil sur cet article

En plein débat sur le port de signes religieux dans la fonction publique, le chef du NPD Jagmeet Singh dit être «ouvert» à cette possibilité, à condition que les Québécois trouvent un «consensus».

Questionné sur le cas de cette étudiante en technique policière qui souhaite à tout prix conserver son hijab lorsqu’elle travaillera, M. Singh, qui porte turban et kirpan, a reconnu que le Québec avait un lien particulier avec la religion.

«Il y a une sensibilité unique au Québec par rapport à la religion et à la nécessité de souligner l’importance de la séparation entre l’Église et l’État. C’est quelque chose qui a été vraiment un problème ici au Québec [dans le passé]. Il n’y a pas une fermeture [d’esprit], c’est une sensibilité unique», a déclaré lundi le politicien de confession sikhe lors d’une visite à Saguenay.

Élection partielle

Le chef néo-démocrate a fait une courte visite à Saguenay lundi pour préparer l’élection partielle qui se tiendra bientôt dans Chicoutimi–Le Fjord.

En plus de présenter son candidat dans cette circonscription, M. Singh a également promu la députée de Jonquière Karine Trudel en tant que porte-parole adjointe en matière de commerce international.

Jagmeet Singh devait faire une visite de deux jours au Saguenay, mais les conditions météo l’ont forcé à écourter son séjour.