/misc
Navigation

Nos auteurs

Jean-Marc Légercombat des générations

Le bon vieux temps

Discussion entre le baby-boomer et sondeur Jean-Marc Léger (56 ans) et son fils, Philippe Léger (23 ans), millénial et étudiant en journalisme.

Coup d'oeil sur cet article

« C’était bien mieux avant. »

« On n’a plus les valeurs qu’on avait. »

« Les jeunes ne sont plus ce qu’ils étaient. »

On entend ces clichés tellement souvent que même les jeunes ont fini par le croire ! Étions-nous vraiment mieux dans le temps ?

JML:  Incroyable ! Il y plus de jeunes que de gens âgés qui croient que « c’était mieux avant ». On s’attendait à ce que les plus vieux bougonnent en parlant du bon vieux temps. Mais, que 57 % des jeunes disent que « c’était mieux avant » est tout simplement renversant.

PL : Comment être optimiste avec les changements climatiques, les catastrophes pour l’humanité, la menace de guerre nucléaire, Trump et la montée du populisme européen ? On ne peut quand même pas dire « Ah ! Mais quelle belle époque ! » non ?

JML : Que les baby-boomers soient nostalgiques d’une époque sans le numérique, je comprends. On embellit souvent ses souvenirs de jeunesse. Mais que ta génération soit pessimiste et fataliste est alarmant.

PL : Il y a même 58 % des jeunes qui pensent qu’on s’en va dans la mauvaise direction.

JML : Je viens de lire un livre savoureux, C’était mieux avant, d’un auteur de 88 ans, Michel Serres. Faut vraiment que tu le lises.

PL : Pour encore nous faire la morale.

JML : C’est quand « c’était mieux avant » ? Penses-tu vraiment que c’était mieux quand on n’avait pas d’électricité, pas d’eau courante, pas d’éclairage et pas de chauffage dans les maisons ?

PL:  On ne vit plus au 19e siècle quand même.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand les hommes étaient obligés de partir à la guerre, qu’on n’avait pas d’assurance-chômage et qu’on mourait jeunes de maladies infectieuses ?

PL : Je ne revivrais pas le début du 20e siècle. Faut pas reculer si loin.

JML : Attends, je me rapproche. Penses-tu que c’était mieux quand il n’y avait pas d’hygiène publique, qu’on urinait partout et qu’on se lavait une fois par semaine ?

PL : On est peut-être plus propre qu’avant, mais la planète est plus sale.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand on n’avait pas de réfrigérateur pour conserver la nourriture, qu’on mangeait toujours la même chose et qu’on était trop pauvre pour acheter de la viande ?

PL : On s’habitue rapidement à la surabondance alimentaire.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand on n’avait pas d’auto, de moto, de tracteur ou d’appareils électriques et que si tu en avais, il brisait tout le temps ?

PL : Aujourd’hui, avec l’obsolescence programmée, nos produits sont périmés rapidement.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand la religion contrôlait tout, qu’on ne parlait jamais de viol, qu’on vivait isolé dans nos villages, sans savoir ce qui se passait dans le reste du monde ?

PL : C’est vrai. Nous sommes plus informés et plus libres de nous exprimer.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand les travailleurs étaient exploités, travaillaient des heures interminables avec un salaire minable dans des usines polluantes ?

PL : C’est vrai qu’on était pauvre et peu éduqué.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand les femmes ne votaient pas, ne dirigeaient pas et n’avaient pas l’équité salariale ?

PL : Sûrement pas, mais il y a encore du chemin à faire.

JML : Penses-tu que c’était mieux quand cela prenait du temps pour trouver son chemin, des heures pour trouver une information, des jours pour parler avec quelqu’un et des semaines pour recevoir une lettre ?

PL : Je n’ose même pas imaginer le temps perdu sans internet, courriel, mobile ou GPS.

JML : Non, mon fils, ce n’était pas mieux avant ! Make America Great Again est un attrape-nigaud. Je le sais, car je l’ai vécu !

PL : Tu es vraiment convaincant. C’est vrai que nous sommes chanceux de vivre à notre époque. Une espérance de vie en hausse, des gens plus en santé, une diminution des heures de travail, un niveau d’éducation plus élevé et une pauvreté qui diminue.

JML : Et contrairement à ce que l’on croit, notre monde n’a jamais été aussi pacifique. Il y a moins de guerres, moins de conflits meurtriers et moins de violence dans le monde.

PL : Pourtant, on se sent constamment au bord du précipice.

JML : Ce qui change, c’est que nous sommes plus cyniques et plus pessimistes qu’avant !

PL : Ah non, la bonne vieille cassette des boomers recommence...

Le son d’âge

Est-ce que les choses allaient mieux avant ou vont mieux maintenant ?

Mx (Milléniaux) BB (Baby-boomers)

Par génération Mx Bb
Mieux avant  57 %  47 %
Mieux maintenant  27 %  32 %
Ne sait pas  16 %  21 %

Comparés aux jeunes de 1968...

► Les Milléniaux sont mieux pour...

  • Utiliser les nouvelles technologies
  • L’ouverture sur le monde
  • La protection de l’environnement
  • L’égalité homme-femme
  • L’équilibre travail-famille
  • La santé physique
  • Le plaisir de vivre

► Et les Milléniaux sont pires pour...

  • L’endettement
  • L’effort au travail
  • Le respect des autres
  • La qualité de la langue écrite
  • La violence
  • La santé mentale
  • La consommation

*Sondage Léger, 1 021 Québécois, 17 au 22 mars, +/- 3,1 %