/news/currentevents
Navigation

Les ex-patrons de Dessau refusent leurs amendes

Rosaire Sauriol
Photo d'archives Rosaire Sauriol

Coup d'oeil sur cet article

Les ex-dirigeants de la firme Dessau, Rosaire et Jean-Pierre Sauriol, font appel de la décision du Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) qui leur imposait des amendes de 100 000 $ et 50 000 $ respectivement.

Les deux frères avaient plaidé coupables en novembre pour leur implication dans la collusion qui avait cours dans plusieurs villes de la région de Montréal dans les années 2000.

Les amendes demandées, les plus importantes données par l’OIQ, étaient le fruit de recommandations communes des avocats. Ceux-ci avaient convenu de ne pas imposer de radiation à vie aux frères, en échange de leur engagement à ne plus jamais demander à redevenir membres de l’Ordre.

Mais les frères Sauriol ont finalement déposé le 4 avril un appel de la décision au Tribunal des professions, s’opposant notamment aux montants des sanctions.