/travel/outdoors
Navigation

Découvrir l’histoire minière d’une région

Ce puits minier du secteur Black Lake impressionne par ses eaux turquoise.
Photo courtoisie Sylvie Ruel Ce puits minier du secteur Black Lake impressionne par ses eaux turquoise.

Coup d'oeil sur cet article

Durant les années 90, dans la région de Thetford Mines, plus d’une dizaine de mines fournissaient du travail à environ 5000 personnes. La dernière mine a été fermée en 2012, mettant ainsi fin à 130 ans d’exploitation minière.

Aujourd’hui, Thetford Mines vit en partie du tourisme industriel ; un musée, un centre historique et un circuit sur le patrimoine minier mettent en valeur le patrimoine minier et minéralogique de cette région. On sensibilise ainsi le public à l’importance de préserver un patrimoine qui est unique.

Créé en 1976, à l’occasion du centenaire de la découverte de l’amiante chrysotile dans la région, le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines est un musée de sciences pour le grand public.

Le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines présente notamment une exposition sur des minéraux provenant de partout dans le monde.
Photo courtoisie Sylvie Ruel
Le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines présente notamment une exposition sur des minéraux provenant de partout dans le monde.

Le bâtiment moderne aménagé au cœur de la ville de Thetford Mines fait face à un panorama minier unique. Sa collection regroupe 18 000 objets et spécimens ainsi que 3500 photos qui illustrent l’évolution de l’industrie minière dans la région de l’amiante ainsi que l’histoire de l’exploitation des mines.

Voyage dans le temps

L’exposition Mémoires de pierre, fierté et démesure d’une région nous raconte l’histoire de la ville en plusieurs jalons : la découverte de l’amiante, l’arrivée des Européens de l’Est pour travailler dans les mines (on trouve encore un quartier Ukrainien à Black Lake), le développement des mines à ciel ouvert et mines souterraines, l’extraction et l’exportation de l’amiante vers l’Europe et les États-Unis.

Du haut de la tour du Centre historique de la mine King, on peut observer la ville et ses environs
Photo courtoisie Sylvie Ruel
Du haut de la tour du Centre historique de la mine King, on peut observer la ville et ses environs

On y découvre les différents métiers associés à l’exploitation minière, dont les métiers de femmes comme celui de gobeuse. À l’extérieur du musée, on peut admirer une sculpture de l’artiste Pierre Bourgault, Hommage aux gobeuses.

L’amiante c’est aussi l’époque des grands mouvements syndicaux et les grandes mouvances : des villages disparaissent, des routes sont détournées, un lac est vidé pour faire place à une mine. Dans le quartier Saint-Maurice, 455 familles sont déménagées, l’église du quartier est détruite et le cimetière enseveli... De larges rues étaient tracées dans la ville : elles permettaient de déménager les maisons d’un côté de la ville à l’autre.

Le musée présente aussi une exposition sur les cristaux provenant de partout dans le monde. Les collectionneurs trouveront à la boutique du musée divers produits en lien avec les thématiques de l’établissement, tels fossiles, minéraux bruts et roches. Ils peuvent aussi se joindre à une foire minéralogique qui se tient chaque année au musée.

Durant la belle saison (à partir de mai), on visite également le Centre historique de la mine King, laquelle a été fermée en 1986 et rouverte au public en 2016. On y met en valeur les bâtiments miniers et équipements ainsi que le travail des générations d’ouvriers qui ont bâti la région de l’amiante. On visite la forge, le bâtiment des treuils avec son imposante machinerie, le bâtiment du chevalement... Du haut de la tour, qui s’élève à 150 pieds de haut, on peut avoir une belle vue à 360 degrés sur la ville et ses montagnes de résidus miniers.

Tour historique

À compter du 1er juillet prochain, le Musée organisera un tour historique de la grande région de Thetford Mines.

Cette visite inclura le vieux quartier Saint-Maurice, les bâtiments patrimoniaux du centre-ville, la mine King, le quartier des anglophones, les haldes minières de Black Lake, l’observation d’un puits minier aux eaux turquoise.

 

Où manger ? Où dormir ?

Auberge la Bonne mine : chambres confortables avec petit-déjeuner. Le soir, à la salle à manger, on offre un menu 3 services.

 aubergelabonnemine.com | 1-877-338-2056


La Cache du Domaine : Hôtel récent 4 étoiles avec chambres spacieuses et confortables. Piscine extérieure, golf. L’hôtel possède deux restaurants : Le Greg, avec son menu de grillades et fruits de mer, et le bar lounge Le Wake, avec un menu bistro et vue sur les Appalaches. Idéal pour un 5 à 7.


Juste à côté, on peut se détendre au tout nouveau Noah Spa, où l’on peut bénéficier du circuit spa eaunergique, une expérience unique au Canada. Sauna, hammam, bain tourbillon, six salles de massage.