/finance
Navigation

L’indifférence des médias américains à l’égard du hockey

NBC diffuse deux matchs des éliminatoires de la LNH sur Golf Channel

SPO-HKO-HKN-LOS-ANGELES-KINGS-V-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS---GAME-TWO
Photo AFP Golden Knights de Las Vegas.

Coup d'oeil sur cet article

Bien qu’elle veuille jouer dans la cour des grands, on constate que la Ligue nationale de hockey (LNH) peine parfois à s’imposer et à être prise au sérieux aux États-Unis.

De légers faux pas en font la risée du monde sportif à l’occasion. On en a eu un exemple cette semaine, gracieuseté de nul autre que le diffuseur officiel de la LNH aux États-Unis.

Le réseau américain NBC aurait en effet pu contribuer à faire taire les mauvaises langues qui qualifient la LNH de ligue de second ordre.

Le diffuseur a plutôt aidé à alimenter les moqueries en diffusant deux matchs de séries éliminatoires sur les ondes du Golf Channel, une chaîne entièrement consacrée au golf appartenant à NBC. On a réservé ce sort au quatrième match de la série Devils-Ligthning, de même qu’à celui de la série Sharks-Ducks.

La décision s’explique mal, compte tenu du fait que d’autres chaînes de la grande famille NBC/Comcast diffusaient l’émission Family Feud (mieux connue chez nous comme La Guerre des clans), des reprises de l’émission Shark Tank (similaire aux Dragons ici), ainsi que l’émission Law and Order.

La décision est d’autant plus étrange lorsque l’on considère qu’on aurait logiquement pu se tourner vers le NHL Network pour diffuser ces matchs à l’échelle nationale.

Plusieurs ont perçu cette décision de NBC de reléguer les séries éliminatoires de la LNH sur le Golf Channel comme un pied de nez au circuit Bettman pour ne pas avoir autorisé ses joueurs à participer aux plus récents Jeux olympiques.

Rappelons que NBC est également le diffuseur olympique officiel aux États-Unis, privilège acquis à fort prix, et que l’absence des vedettes de la LNH en Corée du Sud a miné l’intérêt envers le tournoi de hockey olympique.

Faible intérêt

On doit plutôt y voir une autre preuve que, sauf dans quelques marchés, le hockey n’arrive pas en tête des priorités pour la plupart des diffuseurs et médias américains. Loin de là d’ailleurs.

Souvenez-vous en 2007, lorsque ce même réseau NBC a abruptement mis fin, tout juste avant le début de la prolongation, à la diffusion d’un match Ottawa-Buffalo en demi-finale de la Coupe Stanley pour diffuser des courses de chevaux.

Ou encore, il y a presque un an jour pour jour, quand le réseau ESPN a mis la hache dans son département hockey en pleines séries en remerciant notamment ses têtes d’affiche Pierre LeBrun et Scott Burnside.

De tels gestes envoient le message que même en séries, la LNH ne constitue pas une priorité pour les diffuseurs. Surtout que la NBA vient elle aussi d’entamer ses séries, que le baseball majeur et la MLS amorcent une nouvelle saison et que le repêchage de la NFL approche à grands pas.

Les enchères montent

Malgré tout, la LNH continue de voir ses revenus augmenter, prouvant ainsi qu’elle peut être rentable sans une visibilité médiatique similaire à celle des autres ligues. Il faut cependant préciser que la passion affichée par les amateurs canadiens contribue largement à la santé économique de la Ligue.

Enfin, que les matchs soient diffusés sur une chaîne consacrée au golf ou non, les dirigeants de la Ligue peuvent se réjouir des débuts fracassants en saison régulière et en séries des Golden Knights de Las Vegas.

 

Des milliards en droits de diffusion

NBC verse peut-être 2 milliards sur dix ans à la LNH pour ses droits de diffusion, mais ce n’est rien de très extravagant si l’on compare cette somme aux autres ententes entre ligues et diffuseurs américains.

MLS (ESPN, Fox)

  • Ententes totalisant 75 millions par saison (contrats de 8 ans)
  • Contrats jusqu’à la fin de la saison 2022

LNH (NBC)

  • 200 millions par saison (contrat de 10 ans)
  • Contrat jusqu’à la fin de la saison 2020-2021

MLB (ESPN, Fox, TBS)

  • Ententes totalisant 1,55 milliard par saison (contrats de 8 ans)
  • Contrats jusqu’à la fin de la saison 2021

NBA (ESPN, ABC, TBS)

  • Ententes totalisant 2,7 milliards par saison (contrats de 9 ans)
  • Contrats jusqu’à la fin de la saison 2024-2025

NFL (CBS, NBC, Fox, ESPN)

  • Ententes totalisant 4,95 milliards par saison (contrats de 8 ans)
  • Contrats jusqu’à la fin de la saison 2021

Jeux olympiques (NBC)

  • Ententes totalisant 12,13 milliards pour la diffusion des Jeux
  • Contrats pour 10 éditions des Jeux (2014 à 2032)

 

Le chiffre de la semaine : 96

SPO-HKO-HKN-LOS-ANGELES-KINGS-V-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS---GAME-TWO
Photo AFP

Le troisième match de la série entre les Maple Leafs et les Bruins, disputé lundi à Toronto, nous a démontré qu’il peut être pratiquement impossible pour l’amateur moyen de se procurer des billets dans un marché comme Toronto, à moins d’être disposé à payer quatre fois le prix. Après que les détenteurs d’abonnement de saison, les commanditaires et les revendeurs eurent acheté leurs billets en prévente, il ne restait que 96 billets pour le grand public.