/en5minutes
Navigation

10 choses à savoir au sujet du télescope spatial Hubble

Cette image du Petit Nuage de Magellan a été composée d'images croquées par des télescopes terrestres et par Hubble.
AFP Cette image du Petit Nuage de Magellan a été composée d'images croquées par des télescopes terrestres et par Hubble.

Coup d'oeil sur cet article

Envoyé dans l'espace le 24 avril 1990 et déployé le lendemain, Hubble fête ses 28 ans! Voici quelques faits au sujet du télescope spatial qui a constamment les yeux dans les étoiles.

Le célèbre télescope a entre autres contribué à la confirmation de l'expansion accélérée de l'univers et aussi à la découverte de gigantesques trous noirs au centre de la plupart, sinon toutes, les galaxies. Son apport à l'astronomie des trois dernières décennies est inestimable.

Au départ, il était myope

Les premières photos envoyées par Hubble était floues. C’était pas normal. Après quelques semaines, le diagnostic tombe: la lumière réfléchie au centre du miroir focalisait à un endroit différent de la lumière rebondissant sur les côtés du miroir.

La galaxie M100 avant et après la correction de Hubble.
La galaxie M100 avant et après la correction de Hubble.

Lors de la première mission de maintenance, en décembre 1993, une série de petits miroirs supplémentaires a été ajouté, afin de corriger le défaut de vision du télescope spatial.

Il fonctionne comme un charme depuis, au point où on a même oublié ses débuts laborieux!

Qui était Edwin Hubble?

Le télescope spatial a été nommé en l’honneur d’Edwin Hubble, un astronome émérite qui a découvert une foule de galaxies au-delà de la Voie lactée. Il a même établi un système de classification des galaxies encore en usage aujourd’hui, appelé la séquence de Hubble.

L’espace, c’est de l’art!

En 2008, certaines des images prises par Hubble ont été présentées dans une exposition au Musée d’art Walters à Baltimore.

 

Un peu plus haut, un peu plus... vite

Hubble est bien installé à 547 km au-dessus de nos têtes. Voyageant à 27 300 km/h, il fait le tour de la Terre à chaque 95 minutes.

Grandeur très moyenne

Le télescope spatial mesure 13,3 mètres, ce qui en fait un télescope de grandeur moyenne. Le premier miroir de Hubble fait 2,4 mètres de diamètre, alors que le miroir du plus grand télescope sur Terre (le Grand Telescopio Canarias) mesure 10,3 mètres de diamètre.

Mais même s’il n’est pas très grand, il fait la job comme pas un. Puisqu’il est en dehors de l’atmosphère, son niveau de clarté est inégalé. Il a fait des observations de 13,4 milliards d’années-lumière de la Terre.

Il a un bon plan de données

Hubble transmet à peu près 150 gigabits de données à chaque semaine. Par année, c’est 10 téraoctets de nouvelles données. Les archives de Hubble totalisent 150 téraoctets!

Il faut faire la file pour l’utiliser

Hubble ne fait pas que prendre des images adonnant là où il se trouve. Il envoie des images pour des projets scientifiques spécifiques. Or, comment avoir l’attention de Hubble? Le télescope n’a que 3000 heures d’observation par année, après tout.

Fidèle au monde académique, toutes les propositions pour Hubble sont révisées par un comité de pairs du Space Telescope Science Institute. Elles sont jugées selon leur mérite scientifique.

En 28 ans, Hubble a fourni des données qui se sont retrouvées dans 15 000 articles scientifiques. C’est probablement l’un des instruments scientifiques les plus productifs de tous les temps!

On peut voir ce qu’il voit

Sur le site web de Hubble, il y a des images en direct de ce que regarde le télescope. On peut également savoir à quel projet de recherche serviront ces images.

Si stable qu’il n’a pas besoin de voir un psychologue

Pour observer des objets distants et très pâles, Hubble doit être extrêmement stable. Il est capable de se stabiliser sur 7 millièmes d’une seconde d’arc, soit 7 millièmes d’un 1/3600 de degré.

28 ans, mais pas éternel

Son remplaçant est déjà en route. Le télescope spatial James-Webb sera envoyé en mai 2020 (si la mission n’est pas encore retardée) et son miroir fera 6,5 mètres. Nous avons déjà hâte de voir ses observations!


Des galeries d'images nous provenant de Hubble sont disponibles ici et ici. Profitez-en pour faire le plein de beauté céleste!

Pour en savoir plus, consultez ces articles d’ABC et de la NASA.


En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.