/sports/hockey/homepage
Navigation

Un revirement rêvé pour Joe Morrow

Winnipeg Jets v Minnesota Wild - Game Four
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Échangé aux Jets de Winnipeg par le Canadien de Montréal à la date limite des transactions le 26 février dernier, le défenseur Joe Morrow file le parfait bonheur au Manitoba.

En plus de passer d’une équipe des bas-fonds à un des sérieux prétendants à la coupe Stanley, l’arrière de 25 ans a su saisir sa chance avec les blessures subies par Tobias Enstrom et Dmitry Kulikov pour jouer un rôle important au sein de la brigade défensive des Jets.

«Il est arrivé avec une attitude positive, a dit son coéquipier Adam Lowry, lors d'une récente entrevue avec le réseau Sportsnet. Il a eu une opportunité en raison des blessures et il en a vraiment profité.»

Rôle important

Depuis le début des éliminatoires, Morrow a joué au moins 15 minutes par rencontre, ayant atteint un sommet de 18 minutes au cours de la dernière partie de la série remportée contre le Wild du Minnesota. Il avait alors eu davantage de responsabilités en l’absence de Josh Morrissey, suspendu pour une rencontre en raison d'un double-échec contre Eric Staal durant la quatrième rencontre de la série. Morrow a même joué les héros en comptant le but victorieux lors du premier affrontement face au Wild.

«C’est la raison pour laquelle on joue au hockey lorsqu’on est enfant : jouer dans les séries pour la coupe Stanley et avoir l’opportunité de compter un but comme ça. Dire que c’est un rêve qui devient réalité est un euphémisme», avait-il alors mentionné au réseau Sportsnet à l’issue de cet exploit.

Un choix à faire

Inséré dans la formation dès son arrivée à Winnipeg en raison des blessures, Morrow a disputé les 18 dernières rencontres du calendrier régulier des Jets, lui qui avait regardé plusieurs matchs de la galerie de presse lorsqu’il évoluait pour le Tricolore.

Toutefois, le retour prévu d'Enstrom pour le début de la bataille contre les Predators de Nashville, vendredi, pourrait le reléguer à un rôle de spectateur. Paul Maurice devra trancher entre lui et Ben Chiarot pour compléter la troisième paire de défenseurs.

«Ces deux gars sont des joueurs importants pour nous. Ils pratiquent un style différent. Ben est physique et robuste. Joe fait circuler la rondelle rapidement et il est un vraiment bon patineur», a dit l’entraîneur-chef des Jets, mardi, au quotidien «Winnipeg Free Press».

En retour de Morrow, le Canadien a obtenu un modeste choix de quatrième ronde en vue du prochain repêchage.