/entertainment/comedy
Navigation

Irma Vep est de retour sur scène

ART-TAPIS ROUGE DE LA PREMI�RE DU FILM LA BOLDUC
Photo Agence QMI, Dario Ayala Serge Postigo

Coup d'oeil sur cet article

Après 10 années d’absence, Le Mystère d’Irma Vep renaîtra à Montréal cet automne. Le spectacle, réunissant à nouveau Serge Postigo et Éric Bernier, sera présenté au Monument national avant de partir en tournée à travers la province.

Juste à temps pour l’Halloween, le public québécois sera de nouveau invité dans l’univers de l’auteur américain Charles Ludlam. Sur scène, il pourra y (re)découvrir les personnages du Lord Hillcrest, Lady Enid et Irma Vep, entourés de domestiques, mais également de vampires et autres loups-garous dans cette comédie ayant été présentée à travers la province jusqu’en 2008.

Pour cette toute nouvelle tournée, l’équipe originale en entier, hormis un seul membre de l’équipe technique, est de nouveau au rendez-vous. Serge Postigo avoue d’ailleurs qu’il n’aurait pas été intéressé à ramener ce spectacle à succès sans les mêmes complices, notamment le trio qu’il forme avec sa covedette Éric Bernier et le metteur en scène Martin Faucher.

« Il y a beaucoup de nous tous, de notre humour, dans ce spectacle. Alors, pour moi, Le Mystère d’Irma Vep ne pouvait pas revenir autrement qu’avec Éric, Martin et moi », explique Serge Postigo.

« Ça aurait été très difficile de recommencer à zéro avec quelqu’un d’autre. Il y a des millions de microdétails qui nous reviennent en répétition : des signes, des coups de tête, des regards, tout nous ramène exactement où on était il y a 10 ans. Ça va ainsi beaucoup plus vite que si on devait refaire tout ça avec un nouveau partenaire », ajoute Éric Bernier.

Il faut dire que Le Mystère d’Irma Vep n’a jamais réellement quitté les comédiens depuis la dernière représentation, en novembre 2008.

« Ce spectacle-là a marqué nos vies. En 10 ans, il ne s’est pas passé une seule semaine où on ne m’en a pas reparlé, que ce soit des gens du public, ou de l’industrie », raconte Serge Postigo.

Un spectacle exigeant

Évidemment, de savoir le souvenir du spectacle si frais — et précieux — dans la mémoire du public et de leurs pairs vient gonfler l’enthousiasme des deux comédiens. Mais ils ne cachent pas qu’ils ressentent une certaine appréhension à l’idée de reprendre cette aventure qu’ils n’hésitent pas à qualifier de la plus exigeante de leurs carrières respectives.

À eux deux, ils se partagent une dizaine de personnages, devant donc multiplier les changements de costumes au cours de la soirée.

« C’est extrêmement exigeant. Le Mystère d’Irma Vep, c’est le genre de spectacle où on ne peut pas y aller mollo ; il faut y aller à fond, dans la démesure, chaque soir, même quand on est fatigué », souligne Éric Bernier.

Même son de cloche du côté de Serge Postigo. « À l’époque, je perdais six livres par représentation ! C’est un travail extrêmement exigeant. Même que ma blonde et ma mère sont inquiètes de savoir que je vais refaire ce spectacle », rigole-t-il.


Le Mystère d’Irma Vep sera présenté au Monument national de Montréal du 24 octobre au 24 novembre avant de partir en tournée à travers la province. Les billets seront mis en vente demain.