/lifestyle/psycho
Navigation

Comment devenir un utilisateur cyberfuté?

Busy woman working with her laptop
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Comment utiliser les écrans de manière responsable, reconnaître une fausse information, et quelles questions faut-il se poser avant de publier quelque chose sur le web ? La journaliste Marie-Anne Dayé répond à toutes ces questions dans un guide pratique invitant les jeunes à devenir des utilisateurs cyberfutés, Les écrans & toi.

Les écrans sont partout et chaque minute, des millions de jeunes ont les yeux rivés sur leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone intelligent. Les écrans permettent d’apprendre, de s’informer, de travailler, mais il faut savoir s’en servir de manière avisée.

Marie-Anne Dayé s’est donné pour mission de conscientiser les jeunes et de leur permettre de mieux comprendre les enjeux du monde virtuel dans cet ouvrage écrit pour eux.

« J’ai toujours été intéressée par l’éducation aux médias et j’ai toujours trouvé qu’il n’y avait pas suffisamment d’information pour les jeunes, pour développer leur esprit critique », explique-t-elle en entrevue. « Mon rôle est de vulgariser l’information pour les jeunes : leur offrir du contenu pertinent et en même temps, qu’il soit assez léger, ludique, facile à comprendre, accessible. »

Cool, mais informée

Il lui fallait trouver une façon de leur présenter tout de manière cool, mais très informée. « Le livre s’adresse aux jeunes de 8 à 12, 13 ans. Pour les plus jeunes, le livre les amène à se questionner sur les écrans, pour les éveiller à des sujets en lien avec internet, les réseaux sociaux, tout ce qu’ils voient sur les écrans. Ça les amène à se questionner pour éventuellement s’autoréguler dans l’utilisation des écrans. »

Les plus vieux vont voir cela différemment, poursuit-elle. « Je souhaite les amener à voir autre chose qu’ils ne connaissent pas par rapport à l’utilisation des écrans. Oui, ils peuvent dire qu’ils connaissent ça... ils les utilisent quotidiennement. Mais ils ne sont pas nécessairement à l’affût de tous les dangers, tous les pièges et tout ce qui est véhiculé. »

Marie-Anne ne souhaite pas faire la morale aux jeunes, mais plutôt leur expliquer que oui, les écrans font partie de leur vie, et ils sont utiles pour s’informer, se divertir, communiquer, apprendre, créer.

« C’est quelque chose de positif. Mais il faut apprendre à devenir un utilisateur cyberfuté, averti, en sachant le plus possible ce qu’impliquent les écrans. Il faut savoir trouver l’équilibre et s’assurer qu’ils n’empiètent pas sur les autres activités quotidiennes. »

Le phénomène est là pour rester et les parents se questionnent énormément. « Je suis en contact avec beaucoup de parents dans mon entourage et ils parlent beaucoup des mêmes choses : ils ne savent pas trop comment aborder ces sujets avec leurs jeunes. Ils se demandent s’ils doivent interdire ou limiter le nombre d’heures passées par jour devant les écrans. »

Cet outil, ajoute-t-elle, va permettre aux parents, aux enseignants, aux intervenants de s’approprier le contenu du livre et de mieux l’expliquer. « Ce sera utile pour encourager le dialogue entre l’adulte et l’enfant. Le but est de faire réfléchir sur l’utilisation des écrans. » Dans le livre, elle propose beaucoup d’activités, sur un ton ludique et très humoristique. « Ce sujet, qui peut être parfois très lourd, est abordé d’une manière sympathique et agréable pour faire en sorte que le jeune soit plus intéressé, et non qu’il sente qu’il se fait imposer des règles. »


Les conseils pratiques de Marie-Anne

L’auteure Marie-Anne Dayé
Photo courtoisie
L’auteure Marie-Anne Dayé

1. Réfléchir avant de publier quelque chose. « Il faut se demander si on a vraiment envie que ce contenu soit lu par la grand-mère, l’enseignant, et tout. »

2. Éteindre les écrans deux heures avant d’aller se coucher pour éviter les impacts négatifs sur la mélatonine.

3. Mettre les écrans de côté pendant l’heure du souper. « Je conseille de créer une boîte où tout le monde va déposer son téléphone ou sa tablette avant de manger. »

4. Faire attention à la vie privée. « Il y a beaucoup d’information qui peut être lue dans une seule image. C’est important d’être conscient de ça. »

5. Faire un bilan de son utilisation. « On peut noter pendant une semaine à quelle activité-écran on s’adonne et pendant combien de temps, puis calculer son temps d’utilisation des écrans, pour ensuite évaluer son utilisation. »

Extrait

<i>Les écrans & toi</i></br>
Marie-Anne Dayé</br>
Éditions Midi Trente, 120 pages.
Photo courtoisie
Les écrans & toi
Marie-Anne Dayé
Éditions Midi Trente, 120 pages.

« Chaque personne développe sa propre utilisation des technologies : pour être à l’affût des nouvelles tendances, savoir ce qui se passe à Saint-Clin-Clin, apprendre le mandarin, regarder la série de l’heure, tenir un blogue sur les hamsters ou... suivre le fil Instagram d’une vedette qui s’aime beaucoup trop. Les technos offrent une multitude de possibilités ! »