/weekend
Navigation

Un nouveau flot d’anecdotes pour P-A Méthot

Un nouveau flot d’anecdotes pour P-A Méthot
photo JOURNAL DE QUEBEC, STEVENS LEBLANC

Coup d'oeil sur cet article

P-A Méthot a attendu 18 ans avant de sortir un premier one man show, dont la tournée a connu un succès phénoménal avec 495 représentations et 300 000 billets vendus. L’attente ne sera pas aussi longue avant son deuxième spectacle, qui verra le jour cet automne, un an après la fin de Plus gros que nature.

Le sympathique humoriste prendra la route en octobre pour le rodage de Faire le beau.

Raconteur hors pair, P-A Méthot prépare un nouveau flot d’histoires sur un sujet dans l’air du temps. Il y abordera le travers de notre société de toujours vouloir mettre le beau côté de l’avant, et aussi notre style de vie influencé par les réseaux sociaux, où tout le monde où tout le monde veut « faire le beau ».

« Si les extraterrestres regardaient nos Facebook, ils auraient l’impression qu’on est toujours heureux. On a toujours des sourires, on est toujours bien placés », explique-t-il en faisant référence à l’affiche de son spectacle, où il a volontairement les yeux fermés, l’air naïf.

« Moi aussi, des fois, je fais le beau, avoue-t-il. Je dis que tout va bien, que tout est parfait, mais en dedans, ce n’est pas toujours ça. Quand on va dans des galas, on fait le beau aussi. J’haïs ça bien m’habiller pour aller sur des tapis rouges, parce que des bas propres, ça me coupe le mollet », dit-il en riant.

Le thème du spectacle permet de puiser dans un éventail de sujets. Il cite aussi comme exemple le moins grand intérêt accordé aux Jeux paralympiques. « C’est pas mal impressionnant, mais ce n’est pas ceux-là qu’on met de l’avant. On présente toujours le plus beau. Le deuxième est souvent oublié dans notre société », laisse-t-il tomber.

Rien d’acquis

Le bouche-à-oreille a fait son chemin rapidement pour son premier spectacle, qui a connu un grand succès populaire. En arrêt depuis quelques mois, l’humoriste a très hâte de reprendre la tournée, bien qu’il souhaite que celle-ci soit moins exigeante que la première.

« Je me sens privilégié d’avoir vendu plus de 300 000 billets pour le premier spectacle. Mais ça donne faussement une idée de succès pour le deuxième. Il ne faut pas s’asseoir là-dessus. (...) Il y a beaucoup de spectacles en ce moment. »

P-A Méthot peut compter sur Louis-Philippe Rivard à la script-édition et Marc Gélinas à la mise en scène.

Presque complet au Centre Vidéotron

Après avoir créé deux grands spectacles collectifs ayant pour thème les années 1980 et le country, P-A Méthot foulera les planches du Centre Vidéotron le 5 mai avec une panoplie d’invités qui replongeront cette fois-ci dans la nostalgie des années 1990. Aucune représentation n’est toutefois prévue pour le moment au Centre Bell.

P-A Méthot sera entouré de Jean-Michel Anctil, Dominic Paquet, Rachid Badouri et Patrick Groulx. Musicalement, on revivra les années 1990 avec une dizaine de musiciens et Boom Desjardins, Dubmatique et nul autre que Noir Silence, qui se reformera le temps de quelques chansons.

Encore là, il s’agit d’un beau succès pour P-A Méthot. Plusieurs milliers de billets ont déjà trouvé preneur, au point que l’humoriste peut facilement espérer être complet ce soir-là. « L’arme première de ce show-là, c’est la nostalgie. Et les gens aiment ce genre de gros party. On met le paquet et on fait vivre au monde une méchante belle soirée. »


P-A Méthot sera en spectacle au Centre Vidéotron le 5 mai à 19 h 30. La tournée Faire le beau débute en octobre partout au Québec. Pour toutes les dates, visitez pamethot.com.