/finance/stockx
Navigation

Des fonds de retraite investissent dans le secteur du cannabis

Coup d'oeil sur cet article

De plus en plus de fonds de retraite investissent dans le secteur du cannabis en vue de la légalisation de sa consommation à des fins récréatives, cet été, au pays.

« On sent un intérêt réel de la part des investisseurs institutionnels comme les fonds de pension. On voit cela d’un très bon œil », a indiqué hier au Journal le PDG de l’entreprise Hydropothicaire, de Gatineau, Sébastien St-Louis.

Le producteur de cannabis Hydropothicaire dit compter parmi ses actionnaires de gros fonds d’investissement, dont plusieurs sont d’imposants fonds de retraite.

En pleine croissance

L’industrie du cannabis est en pleine croissance au pays alors que le gouvernement Trudeau prévoit légaliser la consommation au cours des prochains mois.

Le marché du cannabis récréatif, estimé à plus de 5,7 milliards de dollars actuellement, pourrait atteindre les 12 milliards de dollars en 2025, d’après la firme Cowan and Co.

Selon l’agence de presse Bloomberg, de gros fonds de retraite de la Colombie-Britannique et de l’Alberta ont déjà commencé à investir dans le secteur du cannabis au pays.

En janvier dernier, plus de 50 investisseurs (dont plusieurs fonds institutionnels) ont d’ailleurs acheté pour plus de 200 millions de dollars d’actions du producteur ontarien Canopy Growth sur le marché boursier.

Le fonds de retraite des employés de Postes Canada, qui détient des actifs sous gestion de plus de 23 milliards de dollars, a aussi investi dans Canopy Growth.

Le placement est estimé entre 1 et 10 millions de dollars.

La Caisse passe son tour

À la Caisse de dépôt et placement, qui gère des actifs de 300 milliards de dollars, on dit ne pas avoir l’intention d’investir dans le cannabis.

« Nous n’avons pas de conviction d’investissement dans ce secteur », a précisé le porte-parole de la Caisse, Maxime Chagnon.

Tant chez Desjardins qu’au Fonds FTQ, on préfère attendre l’adoption de lois et de règlements avant de penser à investir dans le secteur du cannabis, ont souligné leurs porte-parole.