/sports/fighting
Navigation

La force de «Team Tibo»

Vincent Thibault
Photo d'archives, Martin Chevalier Vincent Thibault

Coup d'oeil sur cet article

La dernière fois que Vincent Thibault s’est présenté sur le ring du Centre Vidéotron de Québec, il a eu un appui extraordinaire de ses admirateurs, qui entendent bien être présents à nouveau le 26 mai prochain alors que leur préféré se battra en sous-carte d’un gala mettant en vedette David Lemieux.

Le 7 avril dernier, le boxeur de Charlesbourg, a vécu son premier combat professionnel devant 300 amis et parents, une expérience qu’il a savouré.

«Quand je suis rentré dans le ring, j'entendais mon nom scandé très fort, c'était toute une sensation, comme une drogue», se rappelle Thibault.

C'est son ami Alexandre Rochette qui avait organisé tout ce rassemblement. «On tient à ce qu'il se concentre sur la boxe, car nous on vend les billets et on s'occupe du reste», raconte Rochette, qui connaît Thibault depuis le secondaire. Si Thibault a vécu des fortes émotions ce soir-là, ses amis aussi.

«J'avais les yeux dans l'eau quand Vincent a gagné son combat, c'était mémorable», a confié Rochette

Sa mère Nancy Laliberté voue également un très grand respect à son fils, qui a souffert et souffre toujours d'un déficit d'attention.

«Moi j'aurais déjà abandonné, mais lui est déterminé et connaît son chemin», a expliqué fièrement la maman.

Thibault est toutefois reconnaissant de son entourage : «moi je suis enfant unique, mais avec mes amis j'ai l'impression de faire partie d'une grande famille.»

Le 26 mai prochain, Team Tibo réserve une autre surprise à Vincent alors qu'ils seront encore très nombreux dans les estrades du Centre Vidéotron.