/weekend
Navigation

Un beau roman signé Foenkinos

Vers la beauté
David Foenkinos
Aux Éditions Gallimard, 
224 pages
Photo courtoisie Vers la beauté David Foenkinos Aux Éditions Gallimard, 224 pages

Coup d'oeil sur cet article

Après Charlotte, un livre bouleversant s’inspirant de la vie de l’artiste-peintre Charlotte Salomon, l’écrivain français David Foenkinos nous revient avec un 14e roman dans lequel l’art figure encore au premier plan.

Antoine Duris est maître de conférences à l’École nationale des beaux-arts de Lyon. Un travail gratifiant qu’il adore, mais qu’il n’hésitera pas à quitter subitement en évoquant le besoin irrépressible de prendre une année sabbatique pour se lancer dans la rédaction d’un roman... qu’il n’a jamais eu l’intention d’écrire. Car dans les faits, il s’empressera plutôt de postuler au musée d’Orsay, à Paris, pour devenir simple gardien de salle. Et connaissant à fond l’œuvre de Modigliani, il sera d’emblée affecté à l’une des salles consacrées à la rétrospective de ce grand peintre figuratif, où il pourra chaque jour admirer le fascinant portrait de Jeanne Hébuterne qui, par amour, se suicidera à l’âge de 21 ans.

Art thérapie

Luttant lui-même depuis des semaines pour ne pas sombrer, Antoine a en effet choisi de repousser ses tourments grâce à la beauté des toiles qui l’entourent. Une « thérapie » atypique qui finira par attirer l’attention de Mathilde Mattel, la responsable des RH qui l’a embauché.

Tout comme nous, elle sera d’abord incapable de cerner les raisons qui ont bien pu pousser cet éminent professeur à mettre entre parenthèses sa brillante carrière pour jouer les pions du matin au soir dans une pièce bondée de touristes souvent incultes. Mais à force de patience, ce nouvel employé ne se livrant pas facilement, elle découvrira l’envers du tableau : un homme sensible rongé par la culpabilité parce qu’il... Eh oui, on doit hélas s’arrêter là ! Pour ne rien divulgâcher et, surtout, pour vous donner le goût de lire ce livre souvent touchant.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Deux milliards de battements de cœur

Genki Kawamura, aux Éditions Fleuve, 160 pages
Photo courtoisie
Genki Kawamura, aux Éditions Fleuve, 160 pages

 

 

Alors qu’il n’a que 30 ans, le héros de ce court roman apprend qu’il est très malade et qu’au mieux, il ne lui reste que six mois à vivre. Mais par chance – aussi bien pour lui que pour nous ! –, le Diable viendra lui rendre visite afin de lui proposer un marché : chaque fois que quelque chose sera définitivement éliminé de la surface de la Terre, il aura droit à 24 h de vie supplémentaire. Une sympathique histoire pleine d’humour.

La dernière chanson

Nicholas Sparks, aux Éditions Michel Lafon Poche, 480 pages
Photo courtoisie
Nicholas Sparks, aux Éditions Michel Lafon Poche, 480 pages

 

 

Ce n’est pas le genre de livre dont on a l’habitude de parler, les histoires à l’eau de rose parvenant habituellement difficilement à nous séduire. Mais faisant partie de la toute nouvelle collection en format de poche des Éditions Michel Lafon, on a été curieux de le lire. On y a même pris plaisir, la relation entre la jeune Ronnie (incarnée au grand écran par Miley Cyrus) et son père étant loin d’être idyllique !

Verser des larmes de crocodile

Sylvie Brunet, aux Éditions First, 208 pages
Photo courtoisie
Sylvie Brunet, aux Éditions First, 208 pages

 

 

Avoir une araignée au plafond, courir plusieurs lièvres à la fois, devenir chèvre, donner sa langue au chat, engueuler comme du poisson pourri, être une grenouille de bénitier, mettre la puce à l’oreille... Le français regorgeant d’expressions souvent fantasques, ce livre décortique toutes celles liées aux animaux et franchement, on n’a pas eu une seule fois envie de bayer aux corneilles !

Coiffures pour les petites filles

Jenny Strebe, aux Éditions Trécarré, 128 pages
Photo courtoisie
Jenny Strebe, aux Éditions Trécarré, 128 pages

 

 

Comment réaliser des couettes torsadées, une tresse ressemblant à celle d’Elsa (la princesse de La Reine des neiges !), un chignon de danseuse ou des nattes vikings ? Grâce à ce guide, qui propose 50 modèles expliqués étape par étape, même les mamans les moins habiles pourront facilement dompter la chevelure de leurs petites filles pour réaliser de belles coiffures.

Un guide qui sauvera la vie de bien des mamans !

Polar troublant

Entre deux 
mondes
Olivier Norek
Aux Éditions 
Michel Lafon, 
416 pages
Photo courtoisie
Entre deux mondes Olivier Norek Aux Éditions Michel Lafon, 416 pages

 

Entre deux mondes

En 2016, on a beaucoup entendu parler de la « jungle de Calais », ce camp de migrants qui n’a pas tardé à devenir le plus grand bidonville d’Europe et qui, au moment de son démantèlement, comptait près de 10 000 réfugiés ou demandeurs d’asile. Grâce à ce troublant polar, on découvrira ainsi la triste réalité de tous ceux qui, pensant bientôt pouvoir passer en Angleterre, ont été forcés d’y vivre – ou plutôt d’y survivre – pendant des mois.

L’enfer sur terre

Appartenant à la police militaire syrienne, Adam Sarkis n’attendra pas que son sadique supérieur se retourne contre lui pour envoyer sa femme Nora et sa fille Maya en France. Un périple de 6000 km qu’il effectuera à son tour peu après dans l’espoir de retrouver très vite sa famille. Mais dès qu’il franchira les portes de la « jungle », rien ne se passera comme prévu. Pour commencer, Nora et Maya ne semblent pas y être. Et plus il les cherchera dans les rues de ce véritable dépotoir à ciel ouvert, plus il s’attirera des ennuis. Seul Bastien Miller, le petit nouveau du commissariat de Calais, s’intéressera à son cas, les flics du coin préférant éviter de mettre les pieds dans cet entre-deux mondes saturé de violence et de désespoir.