/lifestyle/columnists
Navigation

Les travers de la série Fugueuse

Coup d'oeil sur cet article

Je me pose beaucoup de questions sur le jugement des jeunes filles dont on nous présente le portrait dans la série en titre. Elle nous dévoile une cruelle vérité décortiquée ici en trois points. 1. Oui une jeune fille peut tomber en amour avec un garçon plus vieux, beau parleur, charmeur et avec de l’argent pour la gâter, et embarquer dans son jeu inconsciemment.

2. Cependant, je ne comprends pas qu’une fille le moindrement intelligente puisse encore aimer et croire que le gars l’aime quand il lui demande de faire de la prostitution en plus de la battre. Les filles sont niaiseuses ou quoi ? Je sais que les manipulateurs sont habiles et qu’ils méritent la prison. Mais quand même les filles ? J’espère que cette série va vous réveiller un peu.

3. Se pourrait-il que les parents ne fassent plus leur job ? Eux si souvent aveugles devant les mensonges de leurs enfants ? Ils doivent aussi se réveiller. Quant à la responsabilité de la justice, admettons que les lois ne sont pas assez sévères pour ce genre de crime.

Clément Bédard

 

Je ne sais pas si vous avez lu dans les journaux de février la prise de conscience collective que cette série a provoquée chez les jeunes filles d’ici. Non seulement elles en parlent entre elles, mais elles y trouvent matière à améliorer leurs comportements avec les garçons. Je souligne en passant qu’un cœur en manque d’amour qui trouve son match met souvent beaucoup de temps à en voir les travers, aussi affreux soient-ils.