/sports/fighting
Navigation

Débuts réussis pour Masson-Wong

Elle obtient sa revanche face à Maggie Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Dans sa vidéo de présentation, Jade Masson-Wong a prévenu son adversaire, qui lui avait infligé sa seule défaite chez les amateurs, que la « première fois tu as été chanceuse, ce soir, ça ne se passera pas comme ça et tu vas comprendre assez vite ». La combattante de Québec a tenu parole en obtenant sa revanche pour ainsi réussir ses débuts professionnels grâce à une victoire par décision unanime des juges.

Motivée par la foule bruyante et presque entièrement derrière elle, Masson-Wong a débuté en lion, atteignant son adversaire solidement à plusieurs reprises. Peu habituée à disputer des rounds de cinq minutes – c’était sa première fois –, Masson-Wong a par la suite connu une légère baisse de régime, mais a tout de même été en mesure de garder le contrôle du combat.

Jade Masson-Wong a eu le dessus sur son adversaire vendredi soir.
Photo Didier Debusschère
Jade Masson-Wong a eu le dessus sur son adversaire vendredi soir.

« Je l’ai sonnée deux fois [au premier round] alors je me suis dit, vas-y ! Par contre, c’était la première fois que je faisais des rounds de cinq minutes et ça paraît que je suis asthmatique. Je prends mes pompes avant chaque combat, mais quand même, cinq minutes, ce sera une adaptation », a mentionné celle qui pouvait compter sur les conseils de son conjoint, Marc-André Barriault, qui était dans son coin pour l’occasion.

Chose certaine, la favorite locale a apprécié l’expérience.

« C’était une belle expérience. J’étais contente de le faire ici, mais je me demandais si ça ne me mettrait pas de la pression. D’entendre la foule après le combat, c’était vraiment cool », a ajouté celle qui espère être sur la prochaine carte de TKO au Centre Vidéotron, le 21 septembre prochain.

Un septième K.-O. Pour Dyczka

Un peu plus tard, dans un combat fort attendu entre deux anciens champions des poids lourds de TKO, Adam Dyczka a envoyé Icho Larenas au pays des rêves dès le premier round pour consolider sa place de meilleur poids lourd de l’organisation et porter sa fiche à sept victoires, toutes par mise hors de combat. Les deux poids lourds se sont échangé de bons coups de poing en début de combat, mais une solide droite au visage à la fin du round a surpris Larenas, qui s’est effondré au tapis.

Adan Dyczka a envoyé son adversaire Icho Larenas au pays des rêves.
Photo Didier Debusschère
Adan Dyczka a envoyé son adversaire Icho Larenas au pays des rêves.

Dyczka avait été dépouillé de sa ceinture de champion après avoir échoué à un test antidopage pour usage de marijuana. Il pourrait faire le saut en UFC éventuellement, mais il lui reste deux combats le liant à son contrat avec TKO.

Difficile pour les locaux

D’ailleurs, le président de TKO Stéphane Patry promettait qu’aucun combat ne serait facile et les combattants locaux l’ont appris à leurs dépens en début de soirée. Les six combats préliminaires impliquaient un combattant de Québec, mais seulement deux d’entre eux sont ressortis avec la victoire.

Samuel Moisan a mis le ton à la soirée avec une victoire par décision unanime face à Deven McIntyre tandis que Dany Malette a remporté une bataille de tous les instants face à l’Ontario Sean Meade, par décision partagée.

Joé Patry, Olivier Nadaud, Samuel Giguère et Stéphane Lavoie ont tous subi la défaite.