/sports/fighting
Navigation

Une victoire et un mariage pour Marc-André Barriault

Coup d'oeil sur cet article

Marc-André Barriault a fait un pas de plus vers l’UFC. Le champion TKO des poids moyens a défendu sa ceinture avec succès face à Brendan Kornberger, hier soir devant une foule annoncée de 4700 spectateurs au Centre Vidéotron.

La veille, l’entraineur de boxe de Barriault, François Duguay, mentionnait que son protégé avait une solide force de frappe et qu’il avait la puissance pour faire mal à son adversaire. À la fin du premier round, le champion en a fait la démonstration en atteignant solidement son rival à plusieurs reprises, ce dernier encaissant toujours sans broncher.

Kornberger a par la suite tenté d’amener Barriault au sol à quelques occasions au deuxième round, sans succès. Le champion a mis fin au débat avant la fin du deuxième round, avec un uppercut qui a atteint son adversaire au visage le faisant chuter au sol. Barriault s’est par la suite rué sur ce dernier et a fini le travail, l’arbitre devant mettre un terme au duel.

«Je me bats intelligemment. Il avançait bien, il frappait fort. J’attendais juste de placer le bon coup pour finir la soirée. C’est le plus beau jour de ma vie», a-t-il dit.

On le comprend. En plus de la victoire, il a confirmé son amour pour Jade Masson-Wong, en la demandant en mariage dans la cage.

«Elle ne savait pas. Mes entraineurs le savaient, comme nos deux familles. Mais elle ne s’en doutait pas du tout. Elle m’a dit que j’étais un ostie de malade !»

Évidemment, elle a dit oui.

VERS L’UFC ?

Évidemment, avec cette victoire convaincante, il sera intéressant de voir ce que réserve la suite des choses à Barriault. S’il n’a pas trop voulu s’avancer hier après son combat, on comprend très bien que l’UFC Calgary, le 28 juillet, serait l’endroit parfait pour qu’il fasse ses débuts dans la grande ligue.

«Je ne peux pas parler trop vite, c’est entre les mains du président (Stéphane Patry). Avec ce que j’ai fait ce soir, je suis le meilleur au pays et un des meilleurs au monde qui n’est pas encore dans l’UFC. Je suis prêt pour ça et je veux le vivre.

«Ça va me faire de quoi. J’ai aimé ce que j’ai eu l’occasion de faire et je l’ai fait en grand. Je vais partir l’esprit et le cœur rempli de bons souvenirs. Je suis content», a-t-il ajouté.

MEUNIER SOUS LES HUÉES

Dans le combat de demi-finale, Jonathan Meunier a défait Menad Abella par décision unanime des juges dans un combat lors duquel les amateurs ne se sont pas gênés pour afficher leur mécontentement.

Les deux combattants ont passé la majorité du combat à s’étudier et les amateurs auraient probablement aimé un peu plus d’action.

«Ça faisait partie de la stratégie. Il faut s’adapter à son adversaire et ça se construit pas la défensive. Je suis désolé si vous n’avez pas trouvé ça agressif, mais la prochaine fois je le serai», a mentionné Meunier après coup, assurant maintenant n’avoir qu’un seul et unique objectif, celui de mettre la main sur le titre vacant des mi-moyens.

Rappelons que c’est ce titre qui devait être en jeu hier. Toutefois, les deux combattants n’ont pas respecté la limite de poids de 170 lb, la veille. Meunier pourrait donc obtenir une deuxième chance, le 21 septembre, au Centre Vidéotron.

ARNETT CONSERVE SA CEINTURE

Le champion des poids coqs Jesse Arnett en a eu pour son argent, hier soir, face à un adversaire qui avait accepté à la dernière minute de l’affronter. Le jeune de 19 ans Sebastian Ruiz a livré une solide bataille au féroce Arnett.

Ce dernier, qui se décrit lui-même comme le «neck hunter» (chasseur de cou) a terminé le travail au deuxième ronde avec une guillotine qui a forcé le pauvre Ruiz a abdiquer. Ce dernier a toutefois obtenu une belle ovation de la foule présente après le combat.

Résultats

► Marc-André Barriault défait Brendan Kornberger par K-O technique à 4 min 25 s du deuxième round

  • Combat de championnat des poids moyens

► Jonathan Meunier défait Menad Abdella par décision unanime des juge (170 lb)

► Jesse Arnett défait Sebastian Ruiz par soumission à 4 min 44 s du deuxième round

  • Combat de championnat des poids coqs

► Adam Dyczka défait Icho Larenas par K-O à 3 min 19 s du premier round (Lourds)

► Alex Morgan défait Peter Petties par décision partagée (152 lb)

► Sylwia Juskiewicz défait Alyssa Krahn par décision partagée (115 lb)

► Jade Masson-Wong défait Maggie Poulin par décision unanime des juges (125 lb)

► Dany Malette défait Sean Meade par décision partagée (170 lb)

► Mateo Vogel défait Stéphane Lavoie par soumission à 2 min 13 s du deuxième round (145 lb)

► Terry Lemaire défait Samuel Giguère par soumission à 2 min 47 s du premier round (135 lb)

► Maxime Soucy défait Olivier Nadaud par soumission à 3 min 51 s du premier round (135 lb)

► Mattia Fonda défait Joé Patry par soumission à 4 min 43 s du premier round (155 lb)

► Samuel Moisan défait Deven McIntyre par décision unanime des juges (135 lb)