/misc
Navigation

Des vents d’ouragan ont soufflé sur Montréal

Les vents violents qui ont balayé Montréal vendredi soir ont déraciné un arbre sur l’Avenue de Lorimier.
Photo Agence QMI, Pascal Girard Les vents violents qui ont balayé Montréal vendredi soir ont déraciné un arbre sur l’Avenue de Lorimier.

Coup d'oeil sur cet article

Un record vieux de plus de 60 ans a été battu vendredi soir à l’aéroport Montréal/Trudeau. Des rafales de 117 km/h ont été enregistrées, battant l’ancien record de vents extrêmes pour le mois de mai, soit une rafale de 103 km/h, le 14 mai 1956.

Des vents de 117 km/h correspondent à ceux d’un ouragan de catégorie 1 sur l’échelle Saffir-Simpson. Une vitesse de vents suffisante pour endommager des maisons. Et comme de fait, la région de Montréal n’a pas été épargnée hier, tout comme l’Outaouais et l’Estrie.

De nombreux arbres et poteaux d’Hydro-Québec ont été déracinés ou renversés. Au plus fort des pannes, hier matin, 300 000 clients étaient privés d’électricité. TVA Nouvelles rapporte aussi qu’à Laval, le vent était si féroce qu’un poids lourd a été renversé sur le pont Bisson, qui chevauche la Rivière-des-Prairies.

Un poteau électrique est tombé sur un arbre, sur la 6<sup>e</sup> Avenue, à LaSalle.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Un poteau électrique est tombé sur un arbre, sur la 6e Avenue, à LaSalle.

En Ontario, également touchée par la tempête éclair, on dénombre même deux morts.

Mai venteux

C’est la première fois à Montréal depuis le début des observations météo à l’aéroport Montréal/Trudeau, en 1942, que des vents aussi violents soufflent en mai. Les vents d’une forte vélocité ont épargné la Mauricie, Québec et la Beauce, où les rafales se sont limitées à 75 km/h.

Après le mois d’avril le plus froid depuis 40 ans, voilà que mai est le mois le plus venteux en 73 ans.

Ça promet pour juin...


► Des vents de 100-110 km/h déséquilibrent un adulte et le jettent à terre à 140-150 km/h.

► Le vent est maintenant l’une des causes majeures de réclamations d’assurances au Canada.