/news
Navigation

L’ancien journaliste André Payette décède à l’âge de 87 ans

L’ancien journaliste André Payette décède à l’âge de 87 ans
Journal de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Le journaliste et essayiste André Payette est décédé dimanche à l’âge de 87 ans.

La nouvelle a d’abord été partagée par sa fille Sylvie sur Facebook, dimanche soir. Elle a aussi fait l’objet d’un communiqué de la famille lundi après-midi.

M. Payette a rendu l’âme «paisiblement», souligne-t-on dans le communiqué. Il est mort entouré de ses proches, notamment ses enfants: la journaliste Dominique Payette, la scénariste Sylvie Payette et l’avocat Daniel Payette.

L’ancien journaliste André Payette décède à l’âge de 87 ans
Courtoisie Radio-Québec

M. Payette a été le mari de Lise Payette pendant plusieurs années jusqu’à leur séparation au tournant des années 1970, avant que cette dernière ne devienne ministre après s’être lancée en politique aux côtés de René Lévesque.

L’ancien journaliste André Payette décède à l’âge de 87 ans
Journal de Montréal

« André Payette a connu une prolifique carrière journalistique, qu’il débute dans la presse écrite en 1953, et qu’il poursuivra par la suite à la télévision et à la radio, notamment à Radio-Canada, où il a entre autres été directeur adjoint à Paris de 1958 à 1964, puis directeur adjoint du service des émissions éducatives et d’affaires publiques de 1964 à 1967, rappelle le communiqué transmis aux médias lundi au nom de la famille. Il y a ensuite été animateur des émissions Politique atout et Le 60. Il a également animé Nord-Sud, à Télé-Québec, et a œuvré au Globe and Mail, à La Presse, à CKAC, à TVA et à CTV. »

L’ancien journaliste André Payette décède à l’âge de 87 ans
Journal de Montréal

 

Au cours de sa vie, M. Payette a également été directeur du Centre d’enseignement des sciences et techniques de l’information (CESTI) de Dakar, au Sénégal, puis conseiller principal en communication auprès du premier ministre canadien Joe Clark. Il est aussi un des membres fondateurs du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM).