/finance/business
Navigation

Québecor bien visible à la Cité de l’énergie

L’entreprise prête son nom à l’amphithéâtre du complexe muséal des rives de la rivière Saint-Maurice

Québecor bien visible à la Cité de l’énergie
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN | L’amphithéâtre de la Cité de l’énergie de Shawinigan porte désormais le nom d’Amphithéâtre Québecor et accueillera l’été prochain un tout nouveau spectacle du Cirque Éloize.

L’amphithéâtre tournant de 900 places en bordure de la rivière Saint-Maurice portera le nom de Québecor pour au moins les cinq prochaines années.

Les termes de l’entente demeurent confidentiels, mais le directeur général de la Cité de l’énergie, Robert Trudel, a confié avoir fait un «bon deal».

«Québecor, ça fait mon bonheur. On a une offre pour faire de la publicité super formidable», a-t-il dit.

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a lui-même eu l’occasion de visiter la Cité de l’énergie avec ses enfants l’été dernier et n’a pas été difficile à convaincre, selon la directrice des ventes régionales de Québecor pour la Mauricie, l’Estrie, le Centre-du-Québec et la région de Montréal, Katia Villeneuve. M. Péladeau était toutefois absent de la conférence de presse en raison de l’Assemblée générale annuelle de l'entreprise.

La Cité de l’énergie pourra ainsi profiter des différentes plateformes de Québecor, comme les journaux, la télévision, les magazines et l’affichage urbain.

«On a une grande capacité d’offrir de la visibilité. Autour de 90 à 95 % de la population québécoise sera rejointe par les plans de visibilité qu’on a mis de l’avant», a dit Mme Villeneuve.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, est convaincu que l’entente permettra de faire rayonner sa ville encore plus.

«Québecor s’associe toujours à des gagnants. On l’a vu au fil du temps, Québecor, c’est un gagnant. Quand on fait un win-win comme celui-là, on ne peut que s’en réjouir. C’est un excellent coup pour la Cité de l’énergie», a-t-il dit.

Cirque Éloize

Le spectacle nocturne qui prendra la vedette tout l’été à la Cité de l’énergie est Nehza: l’enfant pirate, présenté du 3 juillet au 18 août.

Les répétitions du Cirque Éloize ont commencé cette semaine à Montréal et vont s’amener à Shawinigan en juin. La troupe, qui se produira sur une scène tournante pour une première fois, compte profiter des décors naturels, que ce soit la rivière ou la forêt.

«On a l’habitude de créer un décor... Là, il faut en créer quatre. C’est comme si on avait quatre théâtres différents. Pour nous, c’est vraiment un terrain de jeu incroyable», explique le producteur et directeur des événements du Cirque Éloize, Jean-Philippe La Couture.

Nehza: l’enfant pirate racontera l’histoire d’une jeune orpheline qui mène une quête pour découvrir ses origines.