/sports/fighting
Navigation

Akhmedov, la trouvaille de EOTTM

Sadriddin Akhmedov
Capture d'écran, Youtube Sadriddin Akhmedov

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune boxeur de 20 ans d’origine kazakh Sadriddin Akhmedov sera en action le 26 mai prochain à Québec alors qu’il participera à son deuxième combat professionnel.

Le nouveau protégé de Eye Of The Tiger Management est arrivé au Québec depuis déjà deux mois afin d’entamer son parcours chez les professionnels. Même s’il admet qu’il s’ennuie de son pays natal et de sa famille, il adore son nouvel environnement et aime sa nouvelle vie à Montréal.

Akhmedov a obtenu 240 victoires en 251 combats chez les amateurs et a d’ailleurs remporté les titres de champion national à quatre reprises et la médaille d’or du Championnat du monde junior des 19 ans et moins.

Son entraîneur Mike Moffa n’avait que des éloges à faire à l’endroit de son poulain. «À son âge, il est très intelligent dans le ring, explique Moffa. Non seulement il est très bon pour bloquer les coups, mais il cogne très dur.»

Moffa ajoute que ce jeune boxeur fraichement arrivé dans la province a tout ce qu’il faut pour devenir champion du monde dans la catégorie des poids mi-moyens.

Le Kazakh avait d’ailleurs participé à son premier duel chez les pros le 7 avril dernier, duel qu’il a remporté par KO contre le Mexicain Tony Barreras et avait laissé une forte impression dès sa première présence lors du gala présenté au Centre Vidéotron.

Partenaire d’entraînement

Akhmedov peut compter sur plusieurs pugilistes de la province comme partenaire d’entraînement. Raphael Courchesne, qui vient de faire le saut chez les professionnels, affirme que s’entraîner avec un boxeur aussi talentueux lui permet de s’améliorer grandement pour les combats à venir.

«S’entrainer avec un gars de l’élite mondial, c’est extrêmement bénéfique pour mon parcours et ça me donne énormément d’expérience», a expliqué Courchesne.

De son côté, le boxeur Mathieu Germain, admire le style de combat du jeune Européen, un style qu’il n’est pas habitué d’affronter.

«Ça nous apporte un nouveau style de boxeur avec qui combattre au Underdog, notre centre d’entraînement, a mentionné le boxeur de 28 ans. Je vais pouvoir prendre des notes si jamais je dois affronter des boxeurs droit avec une solide force de frappe et qui sont solides sur leurs jambes comme Akhmedov.»