/entertainment
Navigation

Théâtre Maisonneuve: Petula Clark brouille les traces du temps

Théâtre Maisonneuve: Petula Clark brouille les traces du temps
Sébastien St-Jean / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | En une soirée, Petula Clark a balayé près de 70 ans de carrière en chansons, lors de la première de son nouveau spectacle présenté jeudi soir au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Dans un ensemble noir à paillettes, Petula Clark est arrivée sur scène avec beaucoup d’élégance, et quand elle a ouvert la bouche pour entamer les premières notes de «Happiness», le charme a opéré immédiatement. Avec un certain humour très «british», elle a raconté qu’elle est de retour au Québec parce qu’elle vient d’enregistrer un nouvel album, «Vu d’ici», avec deux garçons «charmants et plutôt jolis», Antoine Gratton et Louis-Jean Cormier.

La chanson «Sourire», écrite d’ailleurs par Antoine Gratton, a véritablement été faite sur mesure, car elle semble tout droit sortie des années 70.

Petula Clark a invité les spectateurs à revisiter toutes les époques et a enchaîné avec «Don’t Sleep in The Subway», puis «Pour être aimée de toi». On a parfois l’impression de remonter le temps, car elle a conservé les arrangements de l’époque et, même si la voix est un peu moins juste à certains moments, elle en a gardé son grain particulier et sa fraîcheur.

Avant d’interpréter «La gadoue», elle a relaté sa première rencontre avec Serge Gainsbourg, alors jeune auteur timide, alors qu'il a maladroitement renversé sa bière sur son piano à queue. Elle ne lui en a pas tenu rigueur puisqu’il lui a ensuite écrit plusieurs autres chansons, et ils sont même devenus très amis.

Les paroles de la chanson «Pour être aimée de toi» lui ont été offertes par Charles Aznavour, qui disait alors qu’il voulait arrêter de faire de la musique. La chanteuse en a fait elle-même la musique et s’est installée au piano pour l’interpréter.

Plus tard, elle a raconté aussi sa rencontre avec Charlie Chaplin, qui a écrit «This is My Song» pour le film «La comtesse de Hong-Kong» avec Sophia Loren. «Elle est très belle et très gentille, mais la chanson a eu plus de succès que le film.»

Au retour de la pause, elle a enchaîné plusieurs nouvelles chansons, comme «Danser avec son ombre», «Je reviens de loin» ou la très belle «Sur le chemin de la gare».

Parmi les grands auteurs que Petula Clark chante, il y a bien entendu Jacques Brel, qui au terme d’une tournée commune lui a donné la chanson «Un enfant».

Pour s’en aller vers la fin de la soirée, elle a choisi plusieurs succès qui ont semblé ravir les spectateurs, enfilant «I Couldn’t Live Without Your Love», le classique «Downtown» et, pour terminer, un nouveau titre qui a pris tout son sens, «Jamais adieu». Ce n’est qu’un au revoir, Petula!

Petula Clark est en tournée à travers le Québec jusqu’à la fin du mois de mai.