/sports/hockey/canadien
Navigation

Trois attaquants pour le CH au troisième rang

Trevor Timmins et Marc Bergevin
PHOTO AGENCE QMI Trevor Timmins et Marc Bergevin

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis 2012, le Canadien de Montréal aura l'occasion de sélectionner dans le top 3 du repêchage de la Ligue nationale de hockey.

La stratégie du Tricolore demeure un mystère. Visera-t-il un attaquant? Choisira-t-il plutôt un défenseur? Il aura l'embarras du choix à ce rang et voici d’ailleurs trois attaquants qui pourraient être dans le mire du CH au troisième rang.

1. Filip Zadina | AD | Mooseheads de Halifax (LHJMQ)

6 pi 1 po, 192 lb

57 pj : 44 b, 38 p, 82 pts

Perçu comme le meilleur joueur disponible après le défenseur Rasmus Dahlin et l'attaquant Andrei Svechnikov, Filip Zadina est l'un des joueurs offensifs les plus complets de cette cuvée. Le Tchèque de 18 ans possède des mains agiles qui lui permettent de battre aisément ses adversaires lors de situation à un contre un, en plus de décocher des tirs rapidement vers le filet ennemi.

Zadina est non seulement un marqueur hors pair et un joueur créatif en possession de la rondelle, mais il ne sera pas une nuisance pour son équipe dans sa zone. Il n'hésite pas à se replier pour appuyer ses défenseurs afin de soutirer le disque aux joueurs adverses et relancer l'attaque.

Récemment, il a mentionné lors d'une entrevue à l'émission de la chaîne TVA Sports «Destination Coupe Stanley AM» qu'il souhaitait voir le Canadien le repêcher avec le troisième choix.

2. Oliver Wahlstrom | C/AD | Programme de développement américain U18

6 pi 1 po, 205 lb

88 pj : 70 b, 69 p, 139 pts

L'un des meilleurs francs-tireurs de ce repêchage, Oliver Wahlstrom dégaine de partout, et ce, sans avertissement. Cet ailier droit qui peut également évoluer au centre selon ses dires a dirigé en moyenne plus de quatre tirs par match en direction du filet ennemi.

Son tir des poignets puissant, vif et précis lui a permis de battre les gardiens adverses à 70 reprises cette saison. En raison de sa propension à vouloir diriger autant de tirs au but, des ouvertures se créent pour ses coéquipiers qui profitent très souvent de ses passes précises réalisées grâce à son excellente vision du jeu.

3. Jesperi Kotkaniemi | C | Ässät (Liiga)

6 pi 2 po, 190 lb

57 pj : 10 b, 19 p, 29 pts

Aussi difficile à dire qu'à retenir, le nom de Jesperi Kotkaniemi ne devrait pas rester dans l'ombre bien longtemps. Son excellente performance au Championnat mondial des moins de 18 ans avec la Finlande en a fait sourciller plus d'un. Même s'il a évolué à l'aile la majeure partie de la saison dans la meilleure ligue professionnelle de son pays, Kotkaniemi a retrouvé sa position naturelle lors de ce tournoi et a conduit son équipe à la médaille d'or.

Même si plusieurs recruteurs considèrent qu'il ne fait pas partie des cinq meilleurs joueurs de cette cuvée, l'absence de joueur de centre naturel dans le haut du repêchage pourrait faire en sorte qu'il entende son nom plus tôt qu'anticipé.

Boni : Andrei Svechnikov | AD | Colts de Barrie (OHL)

6 pi 3 po, 187 lb

44 pj : 40 b, 32 p, 72 pts

Si les Hurricanes de la Caroline lèvent le nez sur l'attaquant russe au deuxième rang, le CH pourra remercier le bon Dieu.

Aucun autre attaquant de cette cuvée n'est en mesure de créer de l'offensive au même rythme que Svechnikov. Celui-ci peut marquer des buts, effectuer des passes précises, transporter la rondelle à partir de sa zone et contrôler le jeu en territoire ennemi. De plus, il possède le gabarit pour protéger la rondelle le long des rampes et la portée pour provoquer des revirements chez l'adversaire.