/travel/destinations
Navigation

7 sites naturels gratuits à la portée de tous

Au domaine de l’abbaye Val Notre-Dame
Photo courtoisie Michel Julien Au domaine de l’abbaye Val Notre-Dame

Coup d'oeil sur cet article

Nombreux sont ceux qui trouvent frustrant de devoir payer pour avoir accès à un site naturel, entre autres dans les parcs nationaux du Québec. Pour beaucoup de monde, la nature est un bien collectif, ce qui suppose un accès libre et gratuit. Eh bien, qu’on se le dise, des endroits pour prendre l’air sans avoir à sortir notre portefeuille, ça existe. Heureusement. En voici une sélection.

Le parc des Rapides

Aucun autre endroit ne donne un accès aussi direct, à pied, aux imposants rapides de Lachine. Situé dans l’arrondissement LaSalle, sur le site d’un ancien barrage d’Hydro-Québec, ce parc naturalisé de la Ville de Montréal est aussi bordé par des eaux calmes peuplées d’oiseaux aquatiques. Il y a même des castors.

Accessible par la piste cyclable des Berges. Aussi : métro de l’Église puis autobus.

Le parc Michel-Chartrand

Au parc 
Michel-Chartrand
photo d’Archives
Au parc Michel-Chartrand

 

 

Sur le sentier principal, marcheurs et coureurs s’activent. Dans un étang ou sur l’herbe, bernaches et canards côtoient les visiteurs. En fin de journée, des chevreuils peu farouches broutent à l’orée des boisés. Voilà un aperçu de l’atmosphère dans ce parc municipal de Longueuil.

Casse-croûte (vérifiez l’horaire). Chalet d’accueil ouvert jusqu’en début de soirée. Terminus Longueuil puis autobus.

Le parc de la Gatineau

Au parc 
de la Gatineau
photo courtoisie Alain Demers
Au parc de la Gatineau

 

 

Il y a deux façons de profiter gratuitement de ce beau parc facile d’accès, aux portes d’Ottawa : à pied ou en vélo. Les sentiers pédestres, formant plusieurs boucles pas trop longues, totalisent 200 km. Les cyclotouristes ne craignant pas les pentes ont droit à un circuit impeccable de 30 km.

À voir absolument : le point de vue au belvédère Champlain. La meilleure entrée : le Centre des visiteurs à Chelsea.

Les sentiers des îles de Berthier

Aux îles de Berthier
photo courtoisie SCIRBI
Aux îles de Berthier

 

 

Près de Berthierville, trois sentiers totalisant 10 km traversent le pâturage de la Commune de Berthier et l’île du Milieu. Paysage rural et marais sauvages s’entremêlent. Gérés par la SCIRBI, les sentiers font partie de la Réserve mondiale de la Biosphère du lac Saint-Pierre.

À cause des inondations du printemps, mieux vaut attendre en juin pour s’y rendre. C’est gratuit, mais une contribution volontaire est appréciée.

L’Abbaye Val Notre-Dame

En 2009, quand les moines de la Trappe d’Oka se sont installés à Saint-Jean-de-Matha­­­, au pied de la Montagne-Coupée, c’est en grande partie pour la forêt. Facile d’accès, elle est sillonnée par 22 km de sentiers. De plus, les moines en tirent plusieurs produits qu’ils vendent dans leur magasin.

Puisque l’entrée est gratuite, peut-être serez-vous tenté d’acheter du thé des bois ou une crème aux champignons forestiers.

Le Domaine de Maizerets

À Québec, cet espace vert le long de l’A 440 étonne avec ses trois zones distinctes. Le secteur historique enchante avec ses bâtiments ancestraux, son étang et son marais. Il y a aussi un boisé et un arboretum, ce musée-jardin dominé par une tour d’observation donnant un coup d’œil lointain sur le fleuve.

Accessible par le boulevard Montmorency, le domaine se trouve à une dizaine de minutes du Centre Vidéotron, près de la baie de Beauport.

Le parc des Appalaches

Au parc régional 
des Appalaches
photo courtoisie parc régional des Appalaches
Au parc régional des Appalaches

 

 

Avec un étonnant réseau de 120 km de sentiers pédestres en montagne, ce parc régional a l’envergure d’un parc national tout en ayant deux avantages de plus. Non seulement c’est gratuit, mais les chiens sont admis partout. Le parc est situé près de la frontière du Maine, au sud-est de Montmagny.

Plusieurs accès possibles. Poste d’accueil­­­ principal à Sainte-Lucie-de-Beauregard.