/news/transports
Navigation

Camillien-Houde: cyclistes et automobilistes circulent trop rapidement

Camillien-Houde: cyclistes et automobilistes circulent trop rapidement
Photo Agence QMI, Zacharie Goudreault

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Certains cyclistes et automobilistes qui empruntent la voie Camillien-Houde, dans le mont Royal, devront réduire considérablement leur vitesse, d'autant plus qu'elle passera de 50 km/h à 40 km/h prochainement.

Une simple opération radar menée par TVA Nouvelles vendredi après-midi a permis de constater des vitesses atteignant près de 60 km/h pour certains cyclistes et à au-delà de 70 km/h pour des automobilistes dans l'une des portions de la montagne où la pente est la plus descendante.

Cette décision de réduire la vitesse sur le mont Royal a été prise par les élus de l'arrondissement de Ville-Marie et elle n'est pas étrangère au décès en octobre dernier de Clément Ouimet. La nouvelle limite de vitesse s'appliquera tant aux cyclistes qu'aux automobilistes. Un comité de travail avait été mis sur pied après le décès du jeune cycliste dans le but de mettre en place de nouvelles mesures de sécurité visant à améliorer la cohabitation entre cyclistes et automobilistes.

Aucune contravention possible aux cyclistes pour vitesse

Or, les cyclistes n'ont pas à s'inquiéter s'ils roulent au-delà de la limite permise, car selon les informations obtenues par l'Agence QMI et TVA Nouvelles, le SPVM n'a pas le pouvoir de donner de contraventions pour vitesse aux adeptes du vélo.

«Après avoir vérifié auprès du module-conseil en sécurité routière, nous pouvons vous confirmer que les derniers amendements au Code de la sécurité routière ne prévoient rien de nouveau pour la vitesse à vélo», indique le service de communications du SPVM.

Il confirme également qu'aucune infraction de vitesse ne peut être émise à un cycliste.

«Toutefois, les policiers du poste de quartier concerné ainsi que les unités de circulation sont très conscients de la popularité du site pour une certaine catégorie de cyclistes et ils seront de plus en plus présents et visibles afin d'assurer un maximum de sécurité à l'ensemble des usagers», poursuit le SPVM.

- Avec la collaboration de Michel Bellemare