/misc
Navigation

Nos auteurs

Sarah Bélisle

Le temps des saumons

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti libéral avait besoin d’une nouvelle qui ferait oublier au moins un temps les nombreux départs qui ont fait les manchettes.

La nomination de l’homme d’affaires Alexandre Taillefer comme président de la campagne électorale des libéraux soulève des questions, en raison de ses mandats de lobbyiste pour ses entreprises, mais elle permet au gouvernement Couillard de faire une addition intéressante. Le sondage publié hier démontre que le PLQ subissait un certain contrecoup après les annonces de départ, notamment de Martin Coiteux et David Heurtel.

LE SAUMON NE PASSE PAS

Par contre, la décision du gouvernement Couillard d’accorder l’exclusivité de la pêche au saumon du Nord-du-Québec aux pourvoiries continue de le hanter. Une rencontre a réuni des représentants du ministère, des pourvoiries, des associations de pêcheurs et pilotes de brousse, mercredi à Québec, mais rien n’a filtré. Il ne serait pas surprenant qu’une voie de sortie soit négociée.

En tout cas, c’est peut-être un hasard, mais la chef de cabinet du ministre responsable, Luc Blanchette, a quitté ses fonctions en début de semaine...


PIERRE MOREAU, PLQ

Photo d'archives

Le ministre récidiviste des chiffres tronqués a frappé. Après avoir tenu une conférence de presse mémorable de mauvaise foi sur les coûts de l’entente avec les omnipraticiens, alors qu’il tenait les rênes du Trésor, il a soutenu la semaine dernière que l’État avait 618 puits de pétrole et de gaz abandonnés sous sa responsabilité. Pourtant, Le Devoir a révélé ensuite que le ministre en avait oublié pas moins de 200 dans son recensement ! Aspirant à une éventuelle course à la direction, il a réservé un accueil glacial au président vedette de la campagne électorale du PLQ, Alexandre Taillefer.


STÉPHANIE VALLÉE, PLQ

Photo d'archives

La ministre de la Justice avait la lourde tâche, on le reconnaît, d’établir des balises claires pour faciliter le traitement des demandes d’accommodement raisonnable là où sont dispensés des services publics. Le premier ministre Philippe Couillard s’était avancé en affirmant que la question des accommodements était réglée grâce à sa loi sur la neutralité religieuse de l’État. Or, après des mois de travail, les lignes directrices émises par Mme Vallée ont fait l’unanimité contre elle. Médecins, professeurs, fonctionnaires clament que rien n’est réglé. « Ça va être le Far West », dit même un syndicat d’enseignants...


FRANÇOIS LEGAULT, CAQ

Photo d'archives

Le bon coup de la semaine revient au chef de la CAQ qui a convaincu l’ex-ministre des Aînés, Marguerite Blais, de se porter candidate dans le comté de Prévost, dans les Laurentides. Non seulement la CAQ ravit aux libéraux une candidate aimée du public, qui a poursuivi son engagement auprès des personnes âgées même pendant sa pause en politique active, mais elle porte un dur coup au Parti québécois, qui présente dans cette circonscription son candidat de la relève, Paul St-Pierre Plamondon.