/misc
Navigation

Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman

Coup d'oeil sur cet article

D’une valeur de 60 500 $ chacune, les Bourses Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain sont accordées chaque année à deux finissants – l’un de l’UQAM, l’autre de Concordia – à la maîtrise ou au doctorat en arts médiatiques ou visuels. Cette année, les lauréates sont Frédérique Laliberté, de l’Université Concordia, et Émilie Serri, de l’Université du Québec à Montréal.

À l’occasion de la remise des Bourses Claudine et Stephen Bronfman, on pouvait voir Claudine et Stephen Bronfman entourer les lauréates, Frédérique Laliberté, de l’Université Concordia, et Émilie Serri, de l’Université du Québec à Montréal.
Photo Pierre-Paul Poulin
À l’occasion de la remise des Bourses Claudine et Stephen Bronfman, on pouvait voir Claudine et Stephen Bronfman entourer les lauréates, Frédérique Laliberté, de l’Université Concordia, et Émilie Serri, de l’Université du Québec à Montréal.

 

Stephen Bronfman (à gauche) et Claudine Bronfman (à droite) sont en compagnie, au centre, de Rebecca Duclos, doyenne de la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia, Jean-Christian Pleau, doyen de la Faculté des arts de l’UQAM.
Photo Pierre-Paul Poulin
Stephen Bronfman (à gauche) et Claudine Bronfman (à droite) sont en compagnie, au centre, de Rebecca Duclos, doyenne de la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia, Jean-Christian Pleau, doyen de la Faculté des arts de l’UQAM.

Clinique chiropratique Patenaude

La dynamique Dre Karina Patenaude, chiropraticienne, qu’on voit sur la photo, a procédé à l’ouverture de la Clinique chiropratique Patenaude, située dans le Complexe médical de Terrebonne avec plusieurs autres cliniques dans le domaine de la santé.
Photo Jean-Marc Gilbert
La dynamique Dre Karina Patenaude, chiropraticienne, qu’on voit sur la photo, a procédé à l’ouverture de la Clinique chiropratique Patenaude, située dans le Complexe médical de Terrebonne avec plusieurs autres cliniques dans le domaine de la santé.
La Dre Karina Patenaude, chiropraticienne, qui est ici en compagnie de sa mère, Christine Doucet, utilise une variété de techniques afin de s’ajuster aux besoins particuliers des patients de tous les âges.
Photo courtoisie
La Dre Karina Patenaude, chiropraticienne, qui est ici en compagnie de sa mère, Christine Doucet, utilise une variété de techniques afin de s’ajuster aux besoins particuliers des patients de tous les âges.
Reno Garon, chef cuisinier du PicBois à Charlemagne, est en compagnie de la Dre Karina Patenaude, chiropraticienne, qui offre des soins de qualité aux athlètes de tous les niveaux ainsi que, permettez­­­-moi de l’ajouter, ceux des ligues de garage.
Photo courtoisie
Reno Garon, chef cuisinier du PicBois à Charlemagne, est en compagnie de la Dre Karina Patenaude, chiropraticienne, qui offre des soins de qualité aux athlètes de tous les niveaux ainsi que, permettez­­­-moi de l’ajouter, ceux des ligues de garage.
La Dre Karina Patenaude, à gauche, qu’on voit ici accompagnée de Samuel Grandchamp-Lapointe, Stéphanie Meloche et leurs enfants, a un intérêt marqué pour les traitements chiropratiques pédiatriques.
Photo courtoisie
La Dre Karina Patenaude, à gauche, qu’on voit ici accompagnée de Samuel Grandchamp-Lapointe, Stéphanie Meloche et leurs enfants, a un intérêt marqué pour les traitements chiropratiques pédiatriques.