/world/africa
Navigation

Kenya: 48 morts dans la rupture du barrage de Solai

Kenya: 48 morts dans la rupture du barrage de Solai
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La rupture du barrage de Solai la semaine dernière au Kenya a fait 48 morts, selon un nouveau bilan établi après la découverte de trois corps supplémentaires, a annoncé lundi la police et plus personne n’est porté disparu, selon les autorités.

Après cinq jours de recherches dans la boue et les décombres dans la commune de Solai, près de Nakuru, à environ 160 km au nord de Nairobi, les secours ont découvert dimanche les corps de deux personnes et lundi celui d’un garçon de onze ans.

Ces personnes «n’étaient pas portées disparues, ce qui signifie qu’il pourrait y avoir (parmi les victimes), des gens qui visitaient la région. Les recherches se poursuivent, elles ont seulement été réduites mais pas arrêtées», a précisé un responsable de la police régionale, Mwongo Chimwaga.

Vendredi, un précédent bilan des autorités avait fait état de 45 morts et d’une quarantaine de disparus. Mais une recherche parmi les corps des personnes déplacées a montré qu’elles avaient toutes été comptabilisées samedi.

Une partie du barrage de Solai, à 10 km au nord de Nakuru, avait cédé mercredi, libérant des millions de litres d’eau qui ont emporté des habitations et détruit des lignes électriques sur environ 10 kilomètres.

Cette catastrophe est survenue après plusieurs semaines de fortes précipitations au Kenya qui ont entraîné des inondations et des glissements de terrain ayant fait 179 morts.